S. Sherpa après l’Eco-Trail de Clairvaux : «C’est agréable de courir dans la neige»

Retour sur l’Eco-trail de Clairvaux-les-Lacs. Après Ivan Bourgeois, vainqueur du 18 km, gros plan sur Sangé Sherpa, 1er du 36 km.

Pour Nordic Magazine, il revient sur cette course aux conditions hivernales.

 


 Sangé Sherpa


Cette édition de l’Eco-trail n’a pas été facile. Les conditions météorologiques étaient périlleuses. N’ont-elles pas été le principal adversaire de la journée ?

Oui et non. Le parcours est assez technique donc il fallait rester très vigilant et concentré sur la course en même temps que sur l’itinéraire. Car, malgré un bon balisage, on avait du mal à voir la rubalise à cause de la neige et il fallait faire attention où l’on mettait les pieds à cause de la neige qui cachait le terrain. Les conditions météo et  les passages techniques étaient un avantage pour moi car je me sens à l’aise par rapport au plat. C’était plutôt agréable de courir dans la neige mais on n’a pas le temps de profiter des paysages, ça c’est sûr

 

Déjà l’an dernier, la pluie s’était invitée.

L’an passé, on a eu la pluie au départ mais ensuite le soleil était à nos côtés. Le plateau aussi était plus élevé que cette année, mais j’étais aussi sur le podium [3e derrière Jonathan Schmid et Sébastien Jeu, NDLR.]. C’est un plaisir supplémentaire de courir !

 

Je suis venu tester mon pied

 

Comment avez-vous géré votre course ?

J’ai pris le départ prudemment car quelques jours avant, je ne pouvais pas marcher sans béquille (j’ai dû avoir une inflammation), je ne savais donc pas où j’en étais dans ma forme. Je suis venu plutôt pour tester mon pied. J’ai suivi une dizaine de coureurs jusqu’au premier ravitaillement (où il y avait la bifurquation). Tous les coureurs de tête de peloton étaient sur le 18 km et je me suis retrouvé avec un autre coureur qui était juste derrière moi. J’ai vu que mon pied avait l’air d’aller, presque plus aucune douleur. Dans un grand champ, je me suis retourné et je n’ai plus vu personne derrière moi. Je me suis dit : ” j’essaie, ça passe ou ça casse !” Finalement, c’est passé !

 

Qu’est-ce qui vous plaît dans l’Eco-trail de Clairvaux ?

Pouvoir courir dans la neige au mois de mai et la convivialité après la course.

 

Quel est votre programme ?

Je vais participer au Trail des forts dans 15 jours, puis à la Transju’trail, trail de Mont d’or, 80 km de Mont Blanc, UTTJ, Tour des Fiz, Courchevel x-trail, Ultra’trail d’Echapée belle, Aiguilles rouges, Gap’en cimes…