Saut à ski | 4 Tremplins : Severin Freund abandonne

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SAUT À SKI – « Tournee-Aus für Freund ». Le champion allemand, de retour après une blessure, n’a pas convaincu. Il quitte la Tournée des Quatre tremplins et rentre à la maison.

 

La Tournée des Quatre tremplins a encore fait une victime. Après les frères Prevc, c’est au tour de Severin Freund de quitter le bord. La nouvelle année à Garmisch-Partenkirchen n’a pas bien débuté pour le sauteur allemand. Il sera remplacé par Constantin Schmid pour les deux dernières étapes en Autriche.

Pour l’entraîneur Werner Schuster, les résultats de Severin Freund ne sont pas une surprise :  « J’ai alerté tous ceux qui espéraient une résurrection de Severin Freund », a-t-il déclaré dans les médias.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Severin Freund (GER) –  Rauschendorfer/NordicFocus. 

Rappelons qu’en  janvier 2017, l’athlète de 30 ans a subi une rupture des ligaments croisés suite à une chute à l’entraînement. Cet accident avait mis fin à sa saison. En juillet 2017, il a de nouveau été victime de cette blessure. Les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang se sont dès lors déroulés sans lui.

36e à Oberstdorf, il a terminé 41e du concours du jour de l’An à Garmisch-Partenkirchen. Ses 119 m ont définitivement scellé son sort. « C’était clair pour moi », lâche le coach.

 

Les regards tournés vers Eisenbichler

L’athlète, lui, semblait seulement déçu : « C’était une mauvaise performance, je ne suis pas en forme pour le moment », a-t-il confié aux journalistes. Mais les Mondiaux de Seefeld se rapproche et il s’agit pour l’ancien aigle de ne pas perdre trop de plumes d’ici là.

D’où la décision de quitter la Tournée des Quatre tremplins.

Markus Eisenbichler, qui a terminé deuxième à Oberstdorf et à Garmisch-Partenkirchen, a soutenu son compatriote. « Nous sommes une équipe, après tout ». C’est donc devant sa télévision que le  champion olympique par équipes va suivre la suite de la compétition : « Eisei va très bien, je vais croiser les doigts », encourage-t-il déjà.

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.