Saut à ski : Joséphine Pagnier dresse le bilan

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SAUT À SKI – Le jeune sauteuse Joséphine Pagnier revient sur sa saison en coupe du monde et se confie à Nordic Magazine.

 

La sauteuse de Chaux Neuve a marqué ses premiers points en coupe du monde de saut à ski cette saison. L’athlète du haut-Doubs termine la saison 2018/2019 à la 30e position de classement général, la deuxième meilleure performance française cet hiver !

 

  • Joséphine Pagnier, à peine la saison terminée, vous êtes déjà de retour à l’entraînement. Pas trop compliquée la reprise après votre belle saison de saut à ski ? 

Non car cette saison m’a encore plus motivée à poursuivre et nous avons simplement recommencé la préparation physique pour le moment.

 

  • Avez-vous pu toutefois profiter d’une petite trêve ? 

Oui, nous avons fait une trêve des championnats de France jusqu’à la fin des vacances de Pâques.

 

  • C’était également la rentrée scolaire pour vous ?

Je suis en 2e année d’un bac S en 4 ans au lycée de Moutiers. Nous avons beaucoup de semaines libérées dans l’hiver donc c’était effectivement la rentrée scolaire.

 

  • À l’issue de votre excellente saison, vous terminez 30e du classement général de la coupe du monde de saut à ski. Vous êtes donc la deuxième meilleure française. Est-ce que ces résultats peuvent vous faire espérer une montée en équipe A ? 

Pour moi, équipe A ou équipe B ne change pas grand-chose dans mes entraînements et ce sur quoi je dois me concentrer, ce n’est au final qu’un statut.

 

  • Sur cette très bonne saison, quel est le plus beau souvenir que vous en ressortez ? 

Un de mes plus beaux souvenirs de cette saison est lors de la compétition par équipe à Ljubno en Slovénie, c’était ma première compétition par équipe en coupe du monde et c’était vraiment impressionnant d’être dans le dernier groupe avec les plus grandes de la discipline. Même si je n’ai pas fait mes meilleurs sauts, on s’est fait plaisir avec les autres filles. Ça reste un très beau souvenir pour moi et j’ai su que je voulais sauter pour ces moments-là.

 

  • La coupe du monde de Prémanon, à domicile, a-t-elle eu une saveur particulière ?

Elle a eu une saveur particulière car c’est à Prémanon que j’ai marqué mon premier point en coupe du monde, et en plus, ce n’était pas très loin de chez moi.

 

  • Qu’est-ce qui vous manque pour intégrer le top 15 de manière plus régulière ?

J’ai encore beaucoup à progresser et à apprendre dans pas mal de domaines.

Tumashov/NordicFocus

 

  • Vous êtes encore très jeune et pourtant vous réalisez de bonnes performances au niveau mondial. Quelles sont vos ambitions concernant votre progression ? 

Mes ambitions sont à long terme, je ne me mets donc pas de pression. Il ne faut pas que je fasse tout de suite de très bons résultats, je préfère y aller étape par étape sans pour autant m’empêcher de bien sauter.

 

  • Avec quels objectifs entamez-vous votre préparation pour la saison 2019/2020 ?

Mes objectifs pour la saison 2019/2020 sont d’être performante aux JOJ de Lausanne et aux championnats du monde junior. Je pense que ce sont des résultats atteignables mais pour cela, il va falloir travailler !

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.