Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Joséphine Pagnier, saut à ski, Ramsau
Joséphine Pagnier (FRA) - Reichert/NordicFocus

Saut à ski

Saut à ski | Joséphine Pagnier : « J’ai passé un cap sur cette semaine polonaise »

Victorieuse des championnats de Pologne de saut à ski d’été jeudi soir, la Jurassienne Joséphine Pagnier, 19 ans, se confie à Nordic Magazine sur cette semaine de stage passée sur les terres du grand Adam Malysz, mais aussi sur sa préparation estivale dans sa globalité.

Joséphine Pagnier enchantée par le stage polonais

Vainqueure des championnats de Pologne d’été ce jeudi soir à Zakopane (Pologne), la Jurassienne Joséphine Pagnier, 19 ans, a refermé son été de la plus belle des manières. Celle qui vise cet hiver une première participation aux Jeux olympiques à Pékin (Chine) se confie à Nordic Magazine depuis une Pologne qu’elle quittera ce samedi. Entretien.

  • Ce jeudi, vous avez remporté les championnats de Pologne : comment vous êtes-vous sentie lors de ce concours ?

Pour moi, c’était la compétition la plus aboutie de cet été parce que, sur le Grand Prix, c’était compliqué au niveau de la gestion de la compétition. Je contrôlais beaucoup mes sauts au moment du concours pour qu’ils soient les meilleurs possibles. Sauf que quand on fait ça, souvent le saut est bien plus mauvais parce que l’intention joue beaucoup dans un saut. Cela fait du bien de voir que l’hiver arrive et que je suis de nouveau offensive sur les compétitions.

  • Vous semblez être parvenue à vous libérez sur cette compétition…

Lors du saut d’essai, cela partait encore une fois dans le contrôle… Mais j’ai réussi à me remettre dedans pour les deux sauts d’après. Toute la semaine, on était à Zakopane, et je savais très bien que ce saut d’essai n’était pas mon niveau.

« Je reviens à faire des sauts un petit peu plus dans le naturel, l’intuition »Joséphine Pagnier à Nordic Magazine

  • Automatiquement, cette victoire vous donne de la confiance avant l’hiver…

Ma confiance n’est pas forcément dans la compétition, mais dans ce que j’ai fait lors de ce stage. Je pense que j’ai passé un cap sur cette semaine au niveau de cette approche en compétition même s’il n’y en a eu qu’une seule et que ce n’était pas une coupe du monde. J’ai beaucoup aimé la manière dont j’ai progressé sur les entraînements. Je pense que c’est la régularité à l’entraînement qui donne la performance en compétition.

Joséphine Pagnier, saut à ski, FIS Cup, coupe de la FIS, Gérardmer, Nordic Mag, nordicmag
Joséphine Pagnier (FRA) – Photo : Mathurin Vauthier
  • Globalement, mises de côtés les compétitions, comment s’est passé votre été ?

L’entraînement s’est bien passé pour moi. J’ai mis en place et travaillé de nouveaux points. C’est aussi pour cela que cela a été compliqué à certains moments. Actuellement, je reviens à faire des sauts un petit peu plus dans le naturel, l’intuition.

« Depuis le mois de septembre, on a enchaîné un gros bloc de travail, donc c’est le moment de faire de la fraîcheur en coupant »Joséphine Pagnier à Nordic Magazine

  • En mai, lors d’un précédent entretien avec Nordic Magazine, vous expliquiez avoir beaucoup travaillé votre position dans l’élan : est-ce toujours le cas ?

La position dans l’élan conditionne beaucoup de choses dans le saut à ski. C’est un travail de tous les jours, je dois y penser à chaque saut. J’ai travaillé d’autres axes comme la phase d’enchaînement. Quand j’étais plus petite, j’y arrivais vraiment bien, mais en travaillant beaucoup plus ma position, j’avais un peu oublié l’importance de cette phase-là. Sinon, il y a eu aussi des placements. On y va petit à petit.

Joséphine Pagnier, saut à ski, FIS Cup, coupe de la FIS, Gérardmer, Nordic Mag, nordicmag
Joséphine Pagnier (FRA) – Photo : Mathurin Vauthier
  • La saison débute dans moins d’un mois : quel est le programme jusque-là ?

En rentrant, on a une semaine de vacances puis on partira une semaine de préparation physique dans le sud de la France. Ensuite, on veut sauter sur la neige, mais on ne sait pas encore où ce sera. Depuis le mois de septembre, on a enchaîné un gros bloc de travail, donc c’est le moment de faire de la fraîcheur en coupant.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Saut à ski

La coupe du monde de saut à ski débutera à Wisla (Pologne), les 5 et 6 novembre prochains, sur plastique. Si la préparation est...

Saut à ski

Désormais retraitée, Océane Avocat-Gros a bien des projets en tête pour la suite. La Haut-Savoyarde est revenue, pour Nordic Magazine, sur les motifs de...

Ski nordique

Alors que les calendriers définitifs de la FIS sont en train d'être officialisés, Prémanon et Chaux-Neuve ont tenté d'organiser une semaine nordique début 2023....

Saut à ski

Les Autrichiens ont partagé deux jours avec l'EKO Cobra pour un programme intensif. Pendant ce court séjour, les athlètes ont pu expérimenter les similitudes...

Biathlon

Depuis qu'elle a mis fin à sa carrière e fondeuse, c'est la seconde fois que Justyna Kowalczyk participe à une compétition. Dimanche, du biathlon...

Ski nordique

17:45. Pour la première fois de son histoire, la Norvège pour avoir une femme à la tête de sa fédération de ski. Tove Moe...

Saut à ski

L'Allemande Carina Vogt, championne olympique de saut à ski en 2014 à Sochi, a décidé de se retirer des tremplins à 30 ans.

Saut à ski

À tout juste 25 ans, Océane Avocat-Gros a décidé de ranger les skis. Elle va désormais se consacrer à d'autres projets en dehors du...