Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Joséphine Pagnier, saut à ski, Lillehammer
07.12.2019, Lillehammer, Norway (NOR): Josephine Pagnier (FRA) - FIS world cup ski jumping ladies, individual HS140, Lillehammer (NOR). www.nordicfocus.com. © Vianney THIBAUT/NordicFocus. Every downloaded picture is fee-liable.

Saut à ski | Joséphine Pagnier : « Les JOJ, c’était un truc de dingue »

SAUT À SKIJoséphine Pagnier, dont l’hiver a été ensoleillé par deux médailles aux Jeux olympiques de la jeunesse disputés sur le tremplin des Tuffes (Jura), retrace, pour Nordic Magazine, sa saison 2019/2020. 

 

Après l’annulation des cinq derniers concours de l’hiver, en Norvège et en Russie, à cause du coronavirus, la Chaunière Joséphine Pagnier est rentrée à la maison. Si elle « s’entraîne encore et fait un peu les devoirs » pendant le confinement, elle a accepté de se poser quelques minutes pour répondre, au téléphone, aux questions de Nordic Magazine.

 

  • Votre saison a été marquée par les Jeux olympiques de la jeunesse d’où vous revenez avec deux médailles (l’argent en individuel, le bronze en mixte saut à ski/ski de fond) : c’était une belle expérience ?

C’est vraiment super. Franchement, je ne m’attendais pas à avoir une médaille, alors deux encore moins. Le monde présent en bas du tremplin [des Tuffes, à Prémanon], c’était un truc de dingue. Mais je pensais que ça allait plus m’impressionner que cela. Quand ça a été terminé, je me suis dis  »c’était juste ça ». J’ai trouvé que c’était une compétition normale, que ce n’était pas la peine de s’inquiéter.

 

L'article continue sous la publicité

pub
  • Vous étiez donc inquiète avant les JOJ… 

J’avoue que j’étais un peu stressée et que je n’ai pas très bien dormi pendant un petit moment.

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Josephine Pagnier (FRA), Anna Shpyneva (RUS), Stepanka Ptackova (CZE) – OIS/Joe Toth

 

Non… J’ai surtout fait une erreur technique – ma position dans la trace – qui a fait que mon saut était un peu moins bon que le premier. D’où la médaille d’argent.

 

« Les anémomètres ne fonctionnaient pas vraiment bien… »

 

  • Comment qualifieriez-vous votre hiver en coupe du monde ?

C’est à peu près pareil que l’année dernière où je fais deux tops 15. Là j’en fais qu’un mais il y a eu moins de compétitions [à cause du coronavirus]. Au classement général, je finis dans les mêmes eaux, aux alentours de la trentième place.

 

Le vent était vraiment aléatoire. Avec Lucile Morat, nous sommes tombées dans une période où le vent était très compliqué. La Russe Anna Shpyneva, en or l’année dernière [et titrée aux JOJ devant elle, ndlr.], a aussi été envoyée dans un mauvais vent et termine vingtième. Les anémomètres ne fonctionnaient pas vraiment bien parce que nos compensations n’étaient pas très hautes. C’était un peu bizarre. Cependant, même avec ce vent, j’aurais pu jouer un peu plus haut : mes sauts n’étaient pas bons.

 

L'article continue sous la publicité

pub
Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné

Josephine Pagnier (FRA) – Thibaut/NordicFocus

 

  • L’hiver n’est ensuite pas allé à son terme après l’annulation des derniers concours à cause de la pandémie mondiale de coronavirus : pour vous qui reveniez bien avec deux tops 20 à Lillehammer (Norvège), ce n’est pas une bonne nouvelle…

C’est super frustrant mais ça me montre qu’il faut encore plus tout donner parce qu’on ne sait pas ce qui peut arriver dans une saison.

 

« L’année prochaine, il y a vraiment moyen de jouer des coups »

 

  • Aurez-vous un objectif de place l’hiver prochain ?

Cette année je suis 32e, ce serait un peu présomptueux de penser, par exemple, à un top 10. Après, l’année prochaine, il y a moyen de jouer des coups sur certains compétitions. En travaillant bien cet été, c’est possible !

 

  • Comment voyez-vous l’évolution de l’équipe de France de saut à ski dames qui a vu le retour de Julia Clair cet hiver ?

On s’entend super bien toutes ensembles. Peut-être, d’ailleurs, qu’on s’entend trop bien. Parfois, ça mériterait qu’on soit un peu plus dans la compétition. Le retour de Julia Clair, qui a fait des tops sauts cet hiver, m’a personnellement montré que nous étions capables de le faire.

 

Photos : Nordic Focus et OIS. 

L'article continue sous la publicité

pub

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Derrière Alexander Loginov, Eduard Latypov ou Matvey Eliseev, le biathlon russe compte Said Karimulla Khalili. Ce talentueux moscovite, plus jeune que ses compatriotes, est...

Saut à ski

Daniel Huber n'a pas pu échapper à la colère de ses coéquipiers lors du stage que l'équipe autrichienne de saut à ski effectue sur...

Biathlon

Au micro de La Chaîne L'Équipe, le Dauphinois Emilien Jacquelin, 26 ans le mois prochain, a évoqué ses objectifs de l'hiver à venir.

Ski nordique

Du 1er au 31 juillet, la Foulée Blanche met en place du Défi Estival. Quatre parcours seront mis en place pour le plus grand...

Ski nordique

11:52. Annulé l’été dernier à cause de la pandémie de coronavirus, le Red Bull 400 revient sur le tremplin du Praz de Courchevel (Savoie)...

Saut à ski

Stig Inge Bjoernebye a réalisé une belle carrière de footballeur professionnel, notamment sous les couleurs Liverpool FC. Mais il a toujours regretté de n'avoir...

Saut à ski

Gregor Schlierenzauer va juger des photos mettant à l'honneur l'handisport. Le sauteur à ski souffre lui-même d'une déficience auditive.

Ski nordique

L'Euro 2020 de football débute ce vendredi soir à Rome (Italie) avec la rencontre Turquie/Italie. L'occasion pour Nordic Magazine de sonder six nordiques sur...