Saut à ski : la fin de la disette pour la Norvège ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, ski de randonnée
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SAUT À SKI – Si la Norvège domine en biathlon, ski de fond ou combiné nordique, ce n’est pas le cas en saut à ski. Depuis presque un an, elle n’avait pas occupé la tête du classement général de la coupe du monde.

 

Saut à ski : et de deux victoires pour Granerud

356 jours. La Norvège a trouvé le temps long. Hier, elle a retrouvé la tête du classement général de la coupe du monde de saut à ski grâce à la victoire de Halvor Egner Granerud à Nizhny Tagil, en Russie. La dernière fois qu’un sujet du royaume scandinave avait porté la tunique de leader, c’était le 15 décembre 2019. Il s’appelait Daniel-André Tande.

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, ski de randonnée

Halvor Egner Granerud (NOR) – Tumashov/NordicFocus

 

« Revêtir le dossard jaune de la coupe du monde était mon rêve d’enfance », a confié Halvor Egner Granerud. Le sauteur d’Oslo a devancé son rival allemand qui, samedi, en finale, a complètement craqué en finale, atterrissant précocement. « Je suis désolé pour Markus Eisenbichler, mais je pense que cette situation pourrait arriver à n’importe n’importe quand, à moi y compris », a-t-il déclaré.

Après la première manche, l’Allemand avait d’ailleurs jeté les bases d’un nouveau succès avec 136,5 mètres contre 132,5 mètres pour Granerud. De quoi lui donner une nette avance avec 11,1 points.

 

 

« Halvor est vraiment stable à un niveau élevé », observe néanmoins son entraîneur Alexander Stoeckl à la NRK.

pub

Il ne s’agit pas de la première victoire d’Halvor Egner Granerud. Depuis le début de la saison, seul le jeune homme de 26 ans a empêché le Bavarois de tout rafler. Le 29 novembre dernier déjà, le médaillé d’argent par équipes aux championnats du monde junior de 2016 l’avait emporté à Ruka.

Ce dimanche-là, Granerud avait versé des larmes. C’est que l’hiver précédent, il ne s’était même jamais qualifié pour la coupe du monde. Un nouveau concours a lieu ce dimanche. Il faudra du talent au Norvégien pour conserver ses nouveaux habits couleur soleil. Pour cela, il ne pourra pas compter sur un nouveau pas de côté d’Eisenbichler.

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.