Saut à ski : La Sarraz honore Killian Peier

SAUT À SKI - Médaillé de bronze aux Mondiaux de Seefeld, Killian Peier a été mis à l'honneur par son village de La Sarraz.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SAUT À SKI – Médaillé de bronze aux Mondiaux de Seefeld, Killian Peier a été mis à l’honneur par son village de La Sarraz.

 

Samedi, le petit village suisse de La Sarraz était en fête. La population honorait Killian Peier, l’un des siens qui évolue, depuis plusieurs années, sur le circuit exigeant du saut à ski. Le dernier hiver, le jeune homme qui vit maintenant à Einsiedeln a littéralement explosé : en janvier, il est entré pour la première fois dans le top 10 en terminant au 7e rang de l’épreuve d’Innsbruck. Il allait y revenir à cinq reprises.

Le sauteur de la Vallée de Joux a également obtenu la médaille de bronze sur grand tremplin lors des Mondiaux de Seefeld. Une consécration pour Killian Peier, mais aussi pour le ski-club de la Vallée de Joux. Ses membres étaient d’ailleurs nombreux le week-end dernier, tout heureux d’applaudir leur héros. Il faut dire que Killian Peier n’hésite pas, dès qu’il le peut, à venir partager sa passion pour sa discipline avec les jeunes pousses, comme récemment encore au pied du tremplin de Chaux-Neuve, dans le Haut-Doubs.

 

A l’entraînement à Planica

Au cours de cette journée faite de discours, de sourires, d’embrassades, de retrouvailles, d’autres sportifs ont été mis en lumière, dont Elliott Peier, triple champion de Suisse de slackline (une pratique sportive qui s’apparente au funambulisme) et petit frère de Killian. Un défilé dans les rues a même été organisé, à quelques mois des Jeux olympiques de la jeunesse qui vont de nouveau réunir la famille nordique vaudoise.

L’athlète a ensuite pris la direction de Planica où il poursuit son entraînement. « Je peaufine ma technique pour les concours qui commenceront dans un peu plus que deux semaines ! », a-t-il posté sur les réseaux sociaux.

Au printemps, Swiss-Ski l’avait récompensé : le jeune homme de 24 ans avait été promu directement du cadre B à l’équipe nationale, aux côtés de la légende Ammann.

 

Photo : Noémie Rochat

A LIRE AUSSI1 sur 1A LIRE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.