Saut à ski : l’Autriche va-t-elle rester bloquée en Russie ?

Skii de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, ski de randonnée
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SAUT À SKI – L’équipe d’Autriche qui a déclaré le coronavirus à Nizhny Tagil va-t-elle pouvoir quitter la Russie sans passer par la case « quarantaine » ? Ce lundi matin, la question est posée.

 

Saut à ski : les Autrichien confinés dans leur hôtel

Dimanche, l’Autriche n’a pas participé au dernier concours du week-end de Nizhny Tagil. Daniel Huber, Thomas Lackner, Manuel Fettner et Jan Hoerl ont été testés positifs au coronavirus. Selon l’ÖSV, les quatre athlètes ne présentent actuellement aucun symptôme. Bien que diagnostiques négatifs, Markus Schiffner et Maximilian Steiner ont également été exclus du tremplin.

Tous ont été isolés dans un hôtel russe où leur avenir n’est pas encore scellé. Chose certaine, ils ne quitteront pas le pays avec le reste des équipes dans l’avion affrété par la Fédération internationale de ski qui partira en fin d’après-midi de l’aéroport d’Ekaterinbourg pour rejoindre Ljubljana ce lundi.

L’Autriche a proposé de les ramener au pays dans un avion privé, mais les autorités locales n’ont pas donné leur feu vert. Des négociations sont en cours et plane toujours sur eux l’obligation de rester confinés sur place durant deux semaines.

Sportivement, une telle hypothèse serait lourde de conséquences à quelques jours des championnats du monde de vol à ski à Planica. De toute façon, un test PCR négatif leur sera requis pour participer aux épreuves.

pub

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, ski de randonnée

Thomas Lackner (AUT) – Tumashov/NordicFocus

 

« C’est vraiment un TGV d’émotions », a déclaré dimanche Mario Stecher, directeur sportif du saut à ski dans une interview à l’ORF. Samedi, Daniel Huber avait terminé à la deuxième place du concours. Ce qui avait enthousiasmé le camp autrichien. C’était avant que ne tombe le couperet.

Pour l’heure, le coach ignore comment un nouveau cluster a pu se déclarer : « Il n’y a aucune explication pour moi, c’est incroyable que nous ayons à nouveau été touché. » Selon lui, mais il ne s’agit que de spéculation, « cela a dû arriver quelque part à l’arrivée » en Russie. Et aussitôt de préciser : « Mais je voudrais souligner une fois de plus que nous avons respecté toutes les réglementations. »

Il y a deux semaines, l’équipe d’Autriche avait déjà été touchée par la Covid-19. Le 25 novembre, Gregor Schlierenzauer et Philipp Aschenwald, ainsi que leur entraîneur Andreas Widhoelzl, avaient officialisé la maladie. Stefan Kraft et Michael Hayboeck n’y avaient pas non plus échappé. Et c’est une équipe de réserve qui avait disputé les compétitions de Ruka.

En Russie, lors des tests effectués samedi, et comme si cela ne suffisait pas, le directeur du saut à ski à la FIS, l’Italien Sandro Pertile a également été touché. Ce qui, pour le successeur de WalterHofer, ne change rien au programme.

« Nous n’envisageons pas d’annulation, le plan est de continuer. Nous aurons des tests en Slovénie, et si nous avons des cas, nous aurons la possibilité de les isoler. Nous testons régulièrement et pouvons réagir immédiatement », explique Pertile à la NRK, qui ne semble pas particulièrement inquiet de la situation.

 

À lire aussi :

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.