Saut à ski | Léa Lemare : « Je n’ai pas repris le saut »

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

SAUT À SKI – Aux Mondiaux de Seefeld, Léa Lemare avait mis fin prématurément à sa saison. Depuis, elle lutte contre une hyperthyroïdie. Nordic Magazine a voulu savoir comment allait la sauteuse de Courchevel.

 

  • Léa Lemare, l’an passé, juste après les Mondiaux de saut à ski à Seefeld, vous avez mis un terme prématuré à votre saison pour subir une intervention suite à une hyperthyroïdie. Quelques mois après, comment allez-vous ?

Je suis encore en convalescence, je n’ai pas repris le saut. La dose du traitement n’est pas encore réglée. Cependant, je suis pleine forme, je vais beaucoup mieux et je peux m’entraîner physiquement, j’espère reprendre le saut d’ici février.

 

J’ai bon espoir de reprendre la pratique en milieu d’hiver.

 

  •  Le traitement vous a fait prendre 15 kilos ! Comment, dès lors, avez-vous programmé la reprise progressive du sport ?
Oui effectivement le traitement m’a fait prendre 15 kg, totalement incompatible avec la pratique du saut à ski. Mais grâce à la Fédération française de ski et au Centre national de ski de haut niveau (CNE) d’Albertville j’ai pu accéder au programme de réathlétisation. Je remercie vraiment les préparateurs physiques car ils ont mis tout en place pour m’aider au mieux !
  • Comment envisagez-vous les retrouvailles avec les skis de saut et les tremplins, donc celui de Courchevel où vous vous entrainez souvent ?
Je ne suis malheureusement pas encore remontée sur les skis. Je dois avouer que cela me manque énormément ! Mais j’ai bon espoir de reprendre la pratique en milieu d’hiver. J’ai vraiment hâte car j’ai pu prendre du recul sur beaucoup de choses dans ma vie et notamment dans la pratique du saut.
 
Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Léa Lemare (FRA) –  Tumashov/NordicFocus.

  • Aujourd’hui, dans quel état d’esprit êtes-vous après ces mois de galère puis de récupération et à quelques semaines du coup d’envoi de la saison internationale de saut à ski ?
Les mois de galère ne sont pas encore terminés. Je suis positive et je sais que peu importe le temps que ça prendra… mais je reviendrais. Et je suis persuadée que je vais revenir plus forte qu’auparavant car au final, je ne tire que le positif des épreuves traversées, elles m’ont vraiment permis de grandir, de prendre du recul et également de profiter de la vie telle qu’elle est, avec ses avantages et ses inconvénients.

 

Mon objectif numéro un est de pouvoir remonter sur les skis

 

  • La jeunesse incarnée par Joséphine Pagnier ou Lucile Morat a amené un nouveau souffle en équipe de France de saut à ski. Quels sont désormais vos objectifs au sein de ce collectif, à court, moyen et long termes ?
Comme vous l’avez si bien dit, ces jeunes ont apporté un nouveau souffle à cette équipe et je suis très heureuse d’en faire partie.
Pour l’instantc mon objectif numéro un est de pouvoir remonter sur les skis ! C’est vraiment la priorité. J’ai des objectifs à long terme, mais je ne préfère pas en parler car pour l’instant l’essentiel est d’avancer step by step.
Photo :
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Pour suivre toute l’actualité des championnats du monde de biathlon, cliquez sur la bannière

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.