Saut à ski : l’élite mondiale a rendez-vous à Engelberg

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SAUT À SKI – Le week-end des 15 et 16 décembre, les meilleurs sauteurs à ski du monde se retrouveront à Engelberg pour engranger des points de coupe du monde Il s’agit en même temps de la dernière compétition avant la Tournée des Quatre Tremplins.

 

La coupe du monde de saut à ski à Engelberg est l’événement sportif principal de l’année en Suisse centrale. D’une part, cette manifestation attire chaque année des milliers de passionnés, d’autre part, la compétition contribue largement à la notoriété de la station. « Les deux épreuves de coupe du monde de saut à ski sont des véhicules publicitaires importants pour Engelberg », explique le directeur du tourisme d’Engelberg Frédéric Füssenich.

Les épreuves sur le tremplin du Titlis à Engelberg font partie du calendrier de la FIS depuis la saison 1979/80. Quatre Suisses ont gagné à domicile depuis : Simon Ammann à trois reprises et Andreas Küttel. Huit autres places sur le podium sont revenues à des athlètes de Swiss-Ski.

Simon Ammann justement se doit se reprendre du poil de la bête. Le quadruple champion olympique n’a encore marqué aucun point depuis le début de l’hiver. Il n’a d’ailleurs participé qu’à deux dates, Wisla et à Kuusamo.

 

120 tonnes de matériel

Pendant ce temps, les préparatifs en vue des compétitions battent leur plein. Ce sont notamment l’équipe de construction menée par Hans Häcki et l’équipe en charge du tremplin qui étaient à pied d’œuvre ces dernières semaines.

Pour organiser une manifestation d’ampleur internationale comme le sont les deux épreuves de coupe du monde, la majeure partie des infrastructures doit être rebâtie d’année en année. « Au final, ce seront environ 120 tonnes de matériel que nous aurons déplacées et mis en place avant que ne se lance le premier sauteur ». Pesant près de 60 tonnes, les éléments de la tribune sont les plus importants, au sens propre comme au figuré.

Une fois la caravane de la coupe du monde arrivée à Engelberg, 200 bénévoles en moyenne travaillent sur les lieux : 400 paires de mains qui veillent à ce que les amateurs de saut à ski se sentent bien à Engelberg. Au final, les bénévoles d’Engelberg auront fourni près de 3000 heures de travail en faveur du saut à ski.

Pour la France, Jonathan Learoyd participera aux épreuves.

Le programme

Vendredi 14 décembre

Qualification à 18h

Samedi 15 décembre

Concours HS 140 à 16h

Dimanche 16 décembre

Concours HS 140 à 14h15

 

Avec Swiss-Ski

Ski de fond, ski nordique, biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.