Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Caroline Espiau, saut à ski, tissu
Caroline Espiau (FRA) dans son atelier à Autrans - Caroline Espiau

Saut à ski

Saut à ski : les grandes nations s’arrachent le tissu innovant de Caroline Espiau

Caroline Espiau, ancienne sauteuse de l’équipe de France féminine, vient de mettre au point un tissu innovant pour les combinaisons de saut à ski. En exclusivité pour Nordic Magazine, elle revient sur un projet long de six années.

Caroline Espiau, reine de l’innovation

Jusque-là, le secret était enfermé dans son atelier autranais posé au pied du tremplin du Claret, là où, enfant débarquée de Paris, elle s’était essayée au saut à ski pour la toute première fois.

Elle, c’est Caroline Espiau, 28 ans et ancienne sauteuse de l’équipe de France féminin dont la carrière a brutalement pris fin à quelques mois des Jeux olympiques de Sotchi 2014, genou dans le sac après une chute à l’entraînement.

« Le saut n’est pas un gros milieu, mais c’est un milieu de requins dans lequel tout le monde s’arrache la moindre nouveauté »Caroline Espiau à Nordic Magazine

Après six années enrichissantes de recherche & développement pour mettre au point son propre tissu de combinaison de saut à ski, Caroline Espiau, qui cousait ses propres combinaisons lorsqu’elle était sur le circuit, est parvenu à ses fins. « Il y a quelques semaines, j’ai enfin réussi à sortir un bon tissu qui respecte tout le cahier des charges de la FIS sur la perméabilité, l’épaisseur, le poids et la rugosité des tissus », se félicite celle qui réalisait les combinaisons des combinés de l’équipe de France entre 2016 et 2018.

Caroline Espiau, saut à ski, tissu
Caroline Espiau (FRA) a développé un nouveau tissu pour les combinaisons de saut à ski – Caroline Espiau

« Mon but n’était pas juste de sortir un tissu comme les autres, reprend-elle. La marge de manœuvre pour innover, à la lecture du cahier des charges, est mince, mais il y a une petite faille dans laquelle je me suis engouffrée. » Une brèche qu’elle ne peut pour l’heure expliquer dans les détails mais qui va donner un coup de fouet à l’innovation dans le petit monde du saut à ski.

Une innovation par ailleurs mise au point avec l’aide d’un ingénieur d’une usine avec qui elle a signé un contrat d’exclusivité, pour se protéger. « Le saut n’est pas un gros milieu, mais c’est un milieu de requins dans lequel tout le monde s’arrache la moindre nouveauté », explique la consultante d’Eurosport.

L'article continue sous la publicité
pub

Du jamais vu dans le monde du saut à ski

Une nouveauté qui ne constitue pas une révolution dans le monde du saut à ski, selon Caroline Espiau : « Mais c’est une petite innovation qui va avoir son importance lors des compétitions parce qu’elle va apporter des choses en plus sur la vitesse et la portance. Depuis que je fais des combinaisons, j’ai gardé un échantillon de tous les tissus que j’ai utilisé pour les décortiquer et ça ne s’est jamais vu », raconte-t-elle.

« Les grandes nations se battent pour avoir un contrat d’exclusivité dans l’optique des Jeux de Pékin 2022 »Caroline Espiau à Nordic Magazine

Validé par les tests en laboratoire, mais pas encore testé en conditions réelles de vol, ce tissu innovant s’arrache déjà entre les grandes nations du saut à ski. « Ils se battent pour avoir un contrat d’exclusivité avec moi dans l’optique des Jeux de Pékin 2022, indique Caroline Espiau, des étoiles dans les yeux et qui ne parvient pas encore à réaliser. Ce sera à moi de choisir… Peut-être que voir mon tissu sur un athlète me fera réaliser ! »

Caroline Espiau, saut à ski, tissu
Caroline Espiau (FRA) dans son atelier à Autrans – Caroline Espiau

Si les stars du saut à ski se mènent une guerre pour obtenir son tissu, c’est que Frédéric Zoz, premier coach de Caroline Espiau et actuel entraîneur adjoint de la Finlande en charge des combinaisons, épaule son ancienne élève. « Il est toujours sur le circuit de la coupe du monde où il voit beaucoup de choses en pouvant échanger avec tout le monde. Il m’apporte des idées. C’est le seul au courant de tout ce que je fais. Même si c’est mon projet, il m’a été et me sera encore d’une aide précieuse », remercie l’Autranaise.

« La petite Caro qui fait ses tissus dans son coin sait entreprendre et innover »Caroline Espiau à Nordic Magazine

La prochaine étape pour Caroline Espiau, qui continue en parallèle de fabriquer les combinaisons de la Doubiste Joséphine Pagnier, c’est le test sur tremplin. « Le test fatal » comme elle l’appelle : « Ce sera à la fin mai avec un seul athlète, à un seul endroit, mais avec trois combinaisons différentes », détaille-t-elle.

Des essais finaux qui mettront fin à six ans d’une quête personnelle qui a permis de montrer que « la petite Caro qui fait ses tissus dans son coin sait entreprendre et innover ». Pour l’amour du saut à ski et avec un œil sur le tremplin de ses débuts.



Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité
pub
1 Commentaire(s)

1 Commentaire(s)

  1. Philippe CHAPEAUX

    05/05/2021 à 17 h 48 min

    Voilà une « petite » française qui a des idées, qui croit en ce qu’elle fait …..et qui, je le lui souhaite, va pouvoir trouver une juste récompense à sa persévérance 👍👏👑
    Souhaitons lui que la FIS croit elle aussi en elle et que les sauteurs français en soient pourvus en priorité …..et après, Caroline Espiau, rentabilise tes recherches et fait payer « ces requins » !

    Félicitations Caro 👑

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Saut à ski

C'est la grande nouvelle du jour dans le monde du saut à ski : l'Autrichien Thomas Diethart, vainqueur surprise de la Tournée des Quatre...

Ski nordique

14:02. L’équipe nationale masculine d’Allemagne de saut à ski comptera huit sauteurs la saison prochaine. C’est ce que l’Association allemande de ski a dévoilé...

Saut à ski

Fin de parcours pour la sauteuse à ski allemande Ramona Straub, 27 ans et dans l'impossibilité de retrouver son niveau d'antan, qui lui avait...

Saut à ski

17:28. L’Association polonaise de ski vient de dévoiler la composition de son équipe nationale de saut à ski pour la saison 2021/2022. Treize hommes...

Ski nordique

Mats Arjes, Urs Lehmann, Sarah Lewis et Johan Eliasch brigueront le poste de président de la FIS le 4 juin prochain. Michel Vion, de...

Saut à ski

7:07. Depuis ce mardi, le tremplin des Tuffes de Prémanon (Jura), dépourvu de neige, est préparé en vue de la saison estivale. Cela se...

Ski nordique

Alors que son comité ski de fond s'était prononcé contre la levée de l'interdiction des chambres à hypoxie, l'Association norvégienne de ski vient de...

Saut à ski

7:17. Ce lundi après-midi, la sauteuse à ski italienne Manuela Malsiner, 23 ans, a annoncé mettre un terme à sa carrière. Championne du monde...