Saut à ski : Noriaki Kasai vise les Jeux de Pékin 2022

saut à ski, Noriaki Kasai
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SAUT À SKI – À 48 ans et après plus de trente saisons sur le circuit international, le Japonais Noriaki Kasai a encore faim. Dans un entretien donné à un média local, il annonce qu’il vise Pékin 2022. 

 

Cet hiver, le doyen Noriaki Kasai a participé à cinq coupes du monde pour seulement trois qualifications acquises pour la première manche. Le meilleur résultat de sa saison, une septième place à Klingenthal (Allemagne), a été réalisée sur le circuit satellite de la coupe continentale. Cependant, et malgré une énorme concurrence au sein de l’équipe nationale japonaise et son inexorable déclin à presque 48 ans, Kasai, dans un entretien accordé au site Hochi.news, annonce viser les Jeux de Pékin 2022 ! 

 

 

« Je veux revenir en coupe du monde et participer à mes neuvièmes Jeux olympiques à Pékin, commence-t-il. Lorsque vous avez un objectif, vous ne voulez pas perdre pas de temps. Je continuerai à me battre le plus longtemps possible. » En attendant, Noriaki Kasai ne peut plus s’entraîner à cause de la pandémie de coronavirus : « Je peux juste courir et faire de l’entretien musculaire, je travaille dur à la maison. » Grâce à cette longue coupure, il pense arriver affûté lors du camp d’entraînement organisé à Okinawa le mois prochain, s’il a lieu : « Je vais faire de mon mieux », prédis la légende des tremplins.

Enfin, Kasai dévoile un des secrets de sa longévité : « Ma femme, bonne cuisinière, me prépare un plat riche en ail protégeant la vieillesse programmée. » Et si c’était ça la recette pour voler à Pékin dans moins de deux ans ? 

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.