Saut : ces athlètes qui ont pris leur retraite

Le plus ancien sauteur du circuit a pris sa retraite de sportif de haut niveau à 43 ans. Il n’est pas le seul. Revue des effectifs.

 

La fin de la saison rime parfois, pour certains athlètes, avec retour définitif à la maison. Ils rangent leurs skis et ouvre un nouveau chapitre de leur vie. C’est le cas pour l’un des plus célèbres sauteurs du circuit international, le Norvégien Bjoern Einar Romoeren. Le jeune homme de 33 ans a gardé sa décision secrète jusqu’au dernier moment.

Bjoern Einar Romoeren a longtemps détenu le record du monde avec un saut mesuré à 239 mètres. En coupe du monde, son meilleur classement final remonte à 2003 ; il avait terminé troisième. Son ultime victoire, elle, date de 2010. C’était la 8e de sa carrière de sportif de haut niveau et nous étions à Kuusamo. « Si cela avait été un événement, j’aurais annoncé ma retraite un peu plus tôt et nous aurions organisé une petite fête », a commenté Bjoern Einar Romoeren qui se retire donc sur la pointe des pieds.

 

Le doyen s’en va

La veille, c’est l’Autrichien Martin Koch qui, à 32 ans, tournait la page.  Il a débuté en coupe du monde en 1998 et a accédé pour la première fois à une 3e place le 16 décembre 2001 à Engelberg. Il a décroché une médaille d’argent et une autre en bronze aux Mondiaux de Oberstdorf en 2008 et Vikersund en 2012. C’est avec ses coéquipiers que Martin Koch a le mieux réussi : une médaille d’or à Turin en 2006 et six médailles du même précieux métal aux championnats du monde de Liberec et Oslo.

OKABE Takanobu,UNKNOWN

Takanobu Okabe a commencé le saut à ski à Sapporo à l’âge de sept ans.

 

C’en est également fini du vétéran Takanobu Okabe qui quitte le haut niveau à 43 ans. Cinq victoires et dix-huit podiums sont à son actif, ainsi que des médailles olympiques en équipe : or à Nagano et argent à Lillehammer. Il a, enfin, été champion du monde à Thunder Bay en 1995.

Takanobu Okabe a commencé le saut à ski à Sapporo à l’âge de sept ans. Il a disputé sa première épreuve en 1989 et inscrit ses premiers points en 1993. Le 10 mars 2009, il s’impose lors de l’épreuve de Kuopio et devient ainsi à l’âge de 38 ans le plus vieux vainqueur d’une épreuve de coupe du monde de tous les temps.

Bigna Windmueller prend sa retraite de sportive de haut niveau.

Bigna Windmueller prend sa retraite de sportive de haut niveau.

 

D’autres athlètes ont décidé de raccrocher, c’est le cas de  Borek Sedlak (CZE), Ilia Rosliakov (RUS) et Fumihisa Yumoto (JPN) pour les hommes, et Wendy Vuik (NED) et Bigna Windmueller (SUI) coté dames.

 

Avec FIS.
Photos : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.