Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Michael Hayböck.

Saut : Hayböck renoue avec la victoire à Engelberg

SAUT – Michael Hayböck s’impose aujourd’hui en Suisse face à Domen Prevc et Andreas Kofler. Vincent Descombes-Sevoie termine 19e.

 

Il n’avait pas gagné depuis février dernier, en Finlande à Kuopio : l’Autrichien Michael Hayböck renoue avec la victoire aujourd’hui sur le tremplin suisse d’Engelberg devant le maillot jaune  Domen Prevc.

En première manche, le vent souffle de dos, amenant plusieurs interruptions pendant la compétition et deux changements de barre d’élan. De quoi déstabiliser les meilleurs sauteurs. Et ça ne manque pas puisque les tous meilleurs ne retrouvent pas leur niveau des sauts d’essai.

Michael Hayböck, ne faisant plus partie des préqualifiés, avait du aller chercher sa place hier. L’emportant haut-la-main en qualification, il s’impose aussi devant en première manche avec un saut à 138m. Derrière lui, les choses se sont corsées pour ses concurrents principaux. On retrouve donc, après le premier saut, Richard Freitag 2e, un peu moins en forme que d’habitude depuis le début de l’hiver, et Daiki Ito, lui aussi s’étant fait discret depuis novembre.

L'article continue sous la publicité
pub

Mais tout change en manche finale. Les cadors de la discipline ne comptent pas se laisser faire. Domen Prevc n’a pas dit son dernier mot et se pose à 137.5m, remontant de la 8e à la 2e place, à seulement 6 points de la victoire. Michael Hayböck, avec 134m, garde la tête. Derrière, surprise : Andreas Kofler monte sur le podium pour la première fois depuis la saison 2013/2014.

En conférence de presse, Domen Prevc, explique : « C’est spécial pour moi de remonter sur le podium ici, ce n’est plus le même tremplin que l’an dernier… Mais les montagnes ressemblent à celles chez moi alors ça joue peut-être. »

Michael Hayböck raconte juste après son concurrent slovène sa compétition : « J’aime beaucoup le nouveau tremplin. J’aimais déjà l’ancien mais là, j’en suis tombé amoureux ! » Il continue sur la bonne performance de l’équipe autrichienne, de bon augure avant la Tournée des 4 Tremplins : « Je suis très content qu’Andreas soit aussi fort aujourd’hui, j’ai vu son saut et on est ami donc ça m’a fait vraiment plaisir. De mon côté, je savais que les conditions étaient bonnes avant mon saut et ça m’a mis en confiance. Je savais que je pouvais faire du bon travail et c’est ce que j’ai fait. »

Daniel Andre Tande finit 4e mais le Norvégien est satisfait : « J’ai aussi bien sauté qu’hier », dit-il au micro de Nordic Magazine. « Mais les conditions de la première manche étaient difficiles et je me suis donc retrouvé trop loin pour espérer mieux en manche finale. » Il termine devant Daiki Ito, 5e, et Stefan Kraft, 6e.

Tir groupé des Allemands dans le top 10 avec Eisenbichler 7e, Freitag 8e et Freund 10e. Le Polonais Kamil Stoch complète ce top à la 9e place.

L'article continue sous la publicité
pub

 

Côté Français, 13e de la première manche avec une marque à 129m, Vincent Descombes-Sevoie fait moins bien en finale : 124m. « Mon premier saut était bien », explique-t-il, « mais le 2e a été plus dur, je n’étais pas dans le coup. C’est dommage. Demain, j’essaierai d’être plus près du haut. » Il revient aussi avec plaisir sur le début de son hiver au micro de Nordic Magazine : « A part la deuxième compétition de Lillehammer, c’est très bien. Faire des tops 10, c’était l’objectif. Maintenant il faut continuer comme ça ! »

Chez les Suisses à domicile, le bilan est moins bon. Sur quatre engagés en première manche, aucun ne passe le cut. Killian Peier, 48e, se confie : « Je suis extrêmement déçu puisque dès le premier saut d’entraînement ici, j’avais réussi à prendre de la confiance. Mais là j’ai fait une petite erreur technique à la table ce qui fait que je tape les skis à l’arrière, je suis crispé en l’air et ça ne passe pas. Demain, je vais essayer d’être plus relâché en haut, de me relâcher et de me faire plaisir. »

Simon Ammann, son illustre compatriote, s’explique lui aussi à Nordic Magazine : « J’ai voulu trop contrôler. C’est difficile de se laisser aller en ce moment, de laisser exploser toute l’énergie nécessaire sur le premier saut. Ca va être très serré. » Trop serré en effet puisque le Suisse termine 35e de la première manche.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Résultats : 

[gview file= »https://medias4.fis-ski.com/pdf/2017/JP/3947/2017JP3947RL.pdf »]

 

Rendez-vous dès demain pour la seconde compétition d’Engelberg !

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Saut à ski

La Fédération internationale de ski a dit non au vol à ski féminin, ce qui a provoqué la colère des sauteuses. Dans un entretien...

Biathlon

Benjamin Weger, sur le podium de la mass-start d'Oberhof (Allemagne) cette saison, est le seul biathlète suisse à être conservé en équipe nationale pour...

Ski nordique

Swiss-Ski a dévoilé ses cadres de saut à ski et de combiné nordique pour l'hiver 2021/2022. Le sauteur de la Vallée de Joux Killian...

Saut à ski

La sauteuse à ski française Julia Clair, 27 ans, revient pour Nordic Magazine sur la décision de la FIS de ne pas autoriser les...

Ski nordique

Le programme des prochains Jeux olympiques a Pékin vient d'être publié. Voici le calendrier des sports nordiques.

Vu de Norge

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Saut à ski

11:47. La Fédération allemande de ski (DSV) a annoncé vendredi que Maximilian Mechler sera le nouvel entraîneur de l’équipe féminine allemande de saut à...

Saut à ski

La Fédération internationale de ski a refusé la possibilité pour les dames de participer à un concours de vol à ski.