Saut : Simon Ammann poursuit sa carrière

Capture d’écran 2011-10-05 à 20.47.55

Simon Ammann, deux fois sacré double champion olympique de saut à ski, a décidé de continuer sa carrière. Son objectif : les Jeux Olympiques de 2014 en Russie. « J’avais déjà pris cette décision au début de l’été, mais il me fallait encore un peu de temps avant d’en faire l’annonce publique. Avec Sotchi 2014, j’ai un objectif des plus passionnants en vue, et pas uniquement sur le plan sportif. Ma femme Yana étant d’origine russe, j’ai un lien émotionnel particulier qui me relie au pays hôte », explique le Toggenbourgeois de 30 ans.

En raison des nouvelles dispositions du règlement de la FIS concernant le poids des sportifs et la longueur des skis, mises en œuvre ces dernières années, Simon Ammann a décidé d’augmenter sa masse musculaire, afin de pouvoir sauter avec la longueur de skis maximale autorisée. « Une analyse rigoureuse de ma condition physique m’a appris que les modifications de ces deux dernières années exigeaient une planification à long terme. Je n’en ai pris conscience qu’à la fin de la saison passée, lorsque j’ai pu prendre un peu de recul pendant les vacances », raconte Simon Ammann. « Prendre du poids et revenir ensuite au plus haut niveau demandent du temps. Simon Ammann a dû reprendre de nombreux points techniques depuis le début », explique l’entraîneur Martin Künzle. Pour Simon Ammann, relever ce défi représente l’un des piliers de sa motivation à continuer sa carrière.

« La saison dernière, j’ai pu surfer sur la vague de l’année olympique et cette année j’espérais me propulser de nouveau aux premières places en suivant ma routine. Mais pour l’instant les choses ne se sont pas passées comme je l’aurais souhaité », analyse Simon Ammann, revenant sur ses performances de la saison en cours. Le Toggenbourgeois voit cependant également le côté positif : « Je peux appréhender les compétitions sous une nouvelle perspective, sans ressentir la pression du classement général. Cela me permet ainsi de travailler sur mes sauts de façon constante et de m’occuper de toutes les choses fondamentales qu’il est facile de perdre de vue lorsque l’on se bat sans cesse pour faire partie de l’élite mondiale. Qui veut sauter loin doit savoir reprendre son élan de temps en temps ».

L’équipe d’encadrement, qui le soutient complètement dans ses objectifs à long terme, est un autre facteur qui a poussé Simon Ammann à continuer sa carrière. « Avec Bernhard Schödler comme chef de discipline et Martin Künzle comme entraîneur, j’ai deux habitués des manifestations de grande envergure à mes côtés. Fabian Ammann ne se contente pas de nous aider, mes jeunes collègues et moi-même, dans le domaine du matériel mais nous fait également bénéficier de son savoir-faire pour les questions scientifiques ainsi que de son engagement exemplaire. Marc Völz, en tant que directeur du centre Airsport Einsiedeln, est un accompagnateur de longue date ; quant à Wytze Bakker et Sara Heldstab ainsi que Hanspeter Gubelmann, ils m’apportent un soutien optimal sur le plan de la récupération et au niveau du mental », explique Simon Ammann, confiant en son équipe.

« Simon Ammann est un ambassadeur unique pour le saut à ski en Suisse. Pour les Jeux Olympiques de Sotchi, les jeunes athlètes ont en lui un leader dont ils peuvent suivre les traces les yeux fermés », se réjouit le chef de discipline Bernhard Schödler, ravi de la décision de Simon Ammann. 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade