Schonach : la première de Klapfer, les bleus dans les points

L’Autrichien Lukas Klpafer a signé sa première victoire en coupe du monde à Schonach. Une course sur laquelle les bleus n’ont pas pesé. 

 

Les éclaircies ont remplacé la pluie et la tempête aujourd’hui dans le ciel de Schonach. Mais contrairement à ce samedi sur le relais, les Français n’ont pu jouer les premiers rôles. Partis trop loin à l’issue d’un concours de saut où rien n’a fonctionné comme ils le souhaitaient, les bleus ont suivi de loin la bagarre entre Jan Schmid, Yoshito Watabe, Klapfer, Klemetsen, Portyk, Edelmann ou Frenzel…

A mi-course, un groupe de 14 unités pouvait encore prétendre au podium sur une piste de plus en plus délicate à skier, la faute à un enneigement limite comme partout en Europe.

 

L’opportunisme a payé

 

L’Autrichien Lukas Klapfer plantait la première banderille au km 7,5 et faisait exploser le peloton de tête qui se mettait en file indienne alors que le leader de la coupe du monde, Fabian Riessle, malade, mettait le clignotant au trois-quarts de la course.

L’Autrichien était repris mais remettait le pied sur l’accélérateur pour arracher une superbe victoire, la première de sa carrière au sprint devant Akito Watabe et Jan Schmid, bien revenu.

Les Français Sébastien Lacroix, 19e, Jason Lamy Chappuis 20e et François Braud 24e entraient toutefois dans les points après une belle remontée en fond (voir temps de ski ci-dessous). Maxime Laheurte signait le 34e temps.

Capture d’écran 2015-01-04 à 13.32.50


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.