Sébastien Lacroix : « Gagner avec Jason, c’est une victoire du Jura »

Sébastien Lacroix est de retour dans le Jura, après sa première victoire en coupe du monde. C’était avec Jason Lamy Chappuis. De retour d’une séance d’entraînement à Chaux-Neuve, il se confie à Nordic Magazine.

Sébastien Lacroix, après votre victoire par équipe avec Jason Lamy Chappuis vendredi, vous signez un nouveau top 10 ce dimanche en individuel. Un sacré week-end !
Oui c’est un bon weekend, si ou oublie samedi où j’ai eu tout un tas de petits soucis. Je suis super content de ma première victoire en coupe du monde. Gagner avec Jason, c’est une victoire du Jura, et de Bois d’Amont, c’est fou ! Je savais que nous avions de bonnes chances de podium, mais il fallait faire une bonne compète et nous avons répondu présent l’un comme l’autre.
Dimanche ma 10e place est correcte mais je reste sur ma fin car j’ai bossé seul sur la course pour revenir et j’étais forcément un peu juste sur la fin. Les Krog, Kircheisen et Graabak ne m’ont pas aidé et ont pu finir devant ! C’est frustrant, mais je devais le faire si on voulait avoir l’opportunité de se battre pour un top 10 plutôt que pour la 15e place!
 

La victoire, votre première en coupe du monde, a sans doute généré de nombreuses sollicitations et du coup de la fatigue… L’avez-vous ressenti samedi ?
Je crois que samedi j’ai effectivement eu un contre-coup de la victoire, mais pas seulement. J’étais fatigué car je ne dormais pas très bien depuis que nous étions à Seefeld, et puis j’ai eu un problème de fixation au moment de sauter. Tout ça mis bout à bout, et la compète était raté. Je me sentais tellement mal sur les skis que j’ai préféré arrêter la course et garder de l’énergie pour dimanche. 

Une première victoire en coupe du monde, c’est forcément un moment magique mais quand elle est partagée avec son voisin de Bois d’Amont, c’est encore plus beau ?
Oui c’est magique, la Marseillaise, les quatre supporters Bois d’Amoniers qui ont fait le déplacement. La partager avec Jason, c’était super. Maintenant dire si c’est plus beau, je sais pas, je vous le dirai quand j’aurai gagné en individuel !

 

J’attends Chaux-Neuve avec impatience”

 

Justement, comment qualifier le triplé de Jason sur les trois épreuves de Seefeld. Il semble sur une autre planète en ce moment…
Jason est monstrueux! Trois victoires le même week-end, si on ajoute celle de Ramsau et de Lillehammer, ça fait dans l’ordre 2, 2, 1, 1, 1, 1…. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et le pire selon moi c’est qu’il est capable de sauter mieux qu’en ce moment !

 

La pause des fêtes de fin d’année se profile, tout comme le rendez-vous de la coupe du monde à Chaux-Neuve, votre rendez-vous…
Oui, la pause des fêtes va faire du bien car nous avons pas mal couru avec beaucoup de déplacements depuis un mois. Je vais faire le maximum pour récupérer et me repréparer. Je ne suis pas encore au niveau de saut de cet été et je sais qu’avec quelques séances je retrouverai vite cette forme. Nous avons déjà sauté à Chaux-Neuve aujourd’hui et je suis confiant. Il nous reste trois semaines avant notre rendez-vous national et je ferai le maximum pour être au top les 14 et 15 janvier. J’attends cette épreuve avec impatience et envie ! 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade