Sébastien Stadler : « à Hawaï, le marathon a été un enfer »

Capture-d-ecran-2011-10-12-a-06.02.06.pngSébastien Stadler vient de participer à l’Ironman d’Hawaï. Le championnat du monde Ironman WTC est un événement annuel qui a lieu en octobre. Les concurrents de cette compétition se tenant à Kailua-Kona (Hawaï) doivent parcourir 3,86 kilomètres à la nage (traversée de la baie de Kailua-Kona) suivis de 180,2 kilomètres à vélo (aller-retour de Keauhou à Hawi) puis un marathon le long de la côte de Big Island (de Keauhou vers Keahole Point vers Kailua-Kona). Entretien exclusif avec le Jurassien depuis la place d’Honolulu.


Sébastien, vous avez terminé une nouvelle fois l’ironman d’Hawaï (81e en 9h12) mais vous sembliez déçu à l’arrivée, pour quelles raisons ?
Déçu effectivement, car je visais un top 50 et le podium dans ma catégorie. Mais je n’avais pas les moyens de faire mieux. Pour moi, ce fut un jour moyen pour résumer et ici ça ne suffit pas.

Dans le détail, vous avez été très performant en vélo et signé un joli chrono sur le marathon. Espériez-vous de meilleurs temps, quelle est votre analyse ?
En natation, j’espérais nager en moins de 1 h mais l’océan était agité… donc ça va.  En vélo, c’est ce que je pensais faire en étant à l’aise mais ce fut plus dur que prévu et pour le marathon, l’objectif était 3h05 – 3h07 mais ça a été l’enfer…

Même en marchant, je serais aller jusqu’au bout”

Quand on est dans une forme moyenne comme vous semblez l’avoir vécu samedi à Hawaï, comment tient-on debout pendant plus de neuf heures d’effort ?
A Hawaï, on va au bout, quelle que soit la forme, les aléas de la course… Beaucoup rêvent de venir ici, on doit les respecter et respecter cette course… Même en marchant je serais aller au bout. De plus, pour ceux qui était présent et ceux qui ont suivi sur internet, c’était important de tout donner.

En quoi le triathlon d’Hawaï est différent des autres inronman dans le monde ?
C’est la finale mondiale déjà et ensuite c’est le mythe, le lieu où est né l’ironman. C’est une course qui fait rêver. Le niveau est très dense mais les meilleurs sont là, donc c’est ici qu’il faut courir.

Quel est le programme avant le retour à Arinthod, dans vos terres jurassiennes ?
Pour le moment, je suis à Honolulu et sa célèbre plage de Waikiki donc farniente avant le retour dans le froid… Ensuite, reprise de l’entraînement.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade