Seefeld : Eric Frenzel pile à l’heure

La première des trois étapes du Seefeld triple, la nouvelle compétition intégrée au circuit de la coupe du monde de combiné nordique, a été remportée par Eric Frenzel à l’issue d’une course parfaitement maîtrisée. Jason Lamy Chappuis entre dans le top 10. 

 

A l’image de ce qui a été mis en place par la FIS avec le Tour de ski côté ski de fond, le Seefeld triple a pour vocation de susciter un intérêt des combinés comme des médias avec ce nouveau rendez-vous sur trois jours. Ce vendredi, la première épreuve comportait un saut suivi d’un cinq kilomètres. Autant dire qu’il ne fallait pas se louper sur le tremplin autrichien.

Le numéro un mondial l’a bien compris en signant le deuxième saut du jour (+ 14 sec) derrière le Norvégien Haavard Klemetsen, également à la fête lors du saut de réserve. D’autres bons fondeurs ont réussi ce premier saut de compétition avec Tino Edelmann 3e à 33 sec, Johannes Rydzek 8e à 44 sec, Magnus Moan 12e à 55 sec ou encore Jason Lamy Chappuis, meilleur français au tremplin, 18e à 56 sec et dans les skis de l’Américain Bill Demong. Sébastien Lacroix (35e à 1″26 min), Maxime Laheurte (33e à 1″23 min), François Braud (28 à 1″16 min) et Théo Hannon (40 à 1″33 min) sont un peu plus loin au départ de cette course de fond qui s’annonce électrique vu les faibles écarts et distance à couvrir… L’objectif du jour : terminer dans les 50 premiers pour avoir le droit de disputer l’épreuve de samedi.

 

Eric Frenzel impérial

 

La course part tambour battant pour le dossard jaune qui revient très vite dans les skis du Norvégien puis le dépasse à la mi-course. Derrière lui, Tino Edelmann gratte des secondes, tout comme Bryan Fletcher, 4e avec son dossard 11… Lamy Chappuis se retrouve dans une groupe d’une dizaine de coureurs à 30 secondes.

Le rythme est très élevé. Au km4, Eric Frenzel conserve encore 16 secondes d’avance à un kilomètre de l’arrivée. L’Allemand paraît très solide. Tout comme Magnus Moan qui revient provisoirement sur le podium avec Rydzek et Edelmann sur son porte-bagage.

Impérial, le numéro un mondial s’impose en solo ! Derrière lui, la lutte pour le podium est palpitante avec finalement la deuxième place pour Magnus Moan (+8,4 sec), la troisième pour Tino Edelmann (+9,4 sec) qui prive Klemetsen d’un podium.

Bien revenu, Jason Lamy Chappuis prend la 9e place juste derrière Akito Watabe et Bill Demong. Sébastien Lacroix gagne 12 places pour rentrer dans les points (23e), François Braud (26e) et Maxime Laheurte (27e) terminent au sprint, un peu devant Théo Hannon (53e) qui, a priori, ne participera pas au concours de ce samedi, ne faisant pas partie du top 50 du jour…

Le résultat du jour

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.