Sélina Gasparin remporte le sprint du Grand-Bornand, les Françaises en demi-teinte

La Suissesse a remporté sa deuxième victoire en coupe du monde sur le sprint du Grand-Bornand ce matin alors que les Françaises ont montré de plus ou moins belles choses. Meilleure bleue : Anaïs Bescond 21e.

On ne l’arrête plus la jolie Suissesse : Sélina Gasparin a prouvé aujourd’hui que sa victoire à Hochfilzen n’était pas liée au hasard. 10/10 face aux cibles et rapide sur la piste, il ne lui en fallait pas plus s’imposer pour la deuxième fois de sa saison sur la piste du Grand-Bornand. Depuis deux jours, on le sait désormais, la piste ne fait que peu d’écarts en ski et forcément, les meilleures tireures sont récompensées. Elle signe le seul tir parfait du top 3 du jour complété par Kaisa Makaraïnen, enfin de retour à son meilleur niveau, et l’Ukrainienne Valij Semerenko.

“Je suis très surprise aujourd’hui ; deux victoires en deux week-end, c’est génial. A Hochfilzen, j’ai répondu pendant trois quatre heures aux journalistes pour leur expliquer ce qu’était le biathlon car ils ne connaissent pas notre sport. Ils ne suivent pas la coupe du monde. C’était très stressant et chargé comme sollicitations. Maintenant, je me réjouis de cette victoire, je ferai de mon mieux pour défendre ma deuxième place au classement général. Mais je ne m’emballe surtout pas car je sais qu’en sport, tout peut changer rapidement. Je vais ensuite profiter de mes vacances de Noël avant la tournée allemande”, a déclaré la Suissesse en conférence de presse.

Kaisa Makarainen et Valij Semerenko encadrent la gagnante du jour Sélina Gasparin.

Kaisa Makarainen et Valij Semerenko encadrent la gagnante du jour Sélina Gasparin.

Côté Françaises, ce n’est pas encore l’euphorie. La meilleure d’entre elle est Anaïs Bescond 21e malgré deux fautes. La Jurassienne sera la seule tricolore relativement bien placée pour la poursuite de dimanche. Ses compatriotes ont alterné le moyen et le moins bon : Sophie Boilley est 35e (une faute), Marine Bolliet 51e, Anaïs Chevalier 55e, Marie-Laure Brunet 59e et Jacquemine Baud 85e.

“Je suis 59e à 2’13” et je suis bien entendu déçue. Il y avait de belles choses à faire et je n’ai pas su saisir ma chance aujourd’hui. J’ai fait des erreurs au tir. Avec plus de deux minutes de retard, il est clair que je ne vais pas jouer le podium. Je dois me faire plaisir. J’ai des comptes à régler avec moi même…”, a déclaré Marie-Laure Brunet.

 

Le classement du sprint dames.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.