Simon Ammann va-t-il poursuivre sa carrière ?

« Je me laisse le temps avant de prendre une décision ». Dans la presse suisse, Simon Ammann, quadruple champion olympique de saut à ski, laisse planer le doute sur la suite donnée à sa carrière. S’il « appartient bien aux cadres de Swiss-Ski pour la saison prochaine, il entretient le flou concernant son avenir », écrivent ainsi nos confrères de 20 minutes.

On se rappelle que lors du tournoi des Quatre Tremplins à Bischofshofen (Autriche), il avait été victime d’une chute spectaculaire qui l’avait éloigné des tremplins de nombreuses semaines. Il avait subi une commotion cérébrale début janvier« Simi » avait ensuite rapidement mis un terme à sa saison, renonçant à disputer une ultime coupe du monde de vol à ski en Slovénie.  Aux Mondiaux de Falun, il n’avait décroché que des 16e et 23e places.

L’hiver n’est malgré tout pas à marquer d’une pierre noire pour le sauteur suisse : deux victoires, deux deuxièmes et deux troisièmes places.

 

Un nouvel entraîneur

Chose certaine, le Saint-Gallois ne travaillera plus avec Martin Künzle qui n’est plus l’entraîneur national. Celui-ci va prendre en charge la relève. Cela faisait sept années qu’il occupait ce poste aux côtés de l’Aigle du Toggenburg. Pour le remplacer, Swiss-Ski a nommé le Grison Pipo Schödler, qui œuvrait en coupe continentale après s’être occupé du saut féminin. Il sera secondé par l’Allemand Ronny Hornschuh.

 

Pipo Schoedler (Valeriano Di Domenico/freshfocus)

Pipo Schoedler (Valeriano Di Domenico/freshfocus)

 

Une première mondiale

Simon Ammann a inauguré le 20 avril la première halle de saut à ski au monde au Musée des transports, à Lucerne. Le tremplin qui mesure 32 mètres de long et 8 mètres de haut accueillera le public dès le 27 avril. Il s’agit d’une première mondiale.

Pour tester l’attraction, il faudra avoir au moins six ans et être en bonne forme physique. Avant de s’élancer, les visiteurs seront équipés  de skis, de chaussures, d’une combinaison, de gants, d’un casque et d’un dossard. Ils seront introduits à l’art du saut à ski sous la houlette d’un spécialiste. Un certificat sera délivré aux sauteurs.

En outre, la thématique du saut à ski fera l’objet d’une présentation multimédia, qui répondra aux questions relatives à la trajectoire de vol, à l’aérodynamique ou aux styles de vol.
Ceux qui en voudront encore pourront participer à un programme destiné aux enfants et aux jeunes sur le tremplin d’Einsiedeln, donnant ainsi raison au mot d’ordre : « Le Musée pour essayer, Einsiedeln pour se perfectionner ».

 

L’équipe suisse

Equipe nationale: Simon Ammann (année de naissance 1981, SSC Toggenburg, anciennement EN), Gregor Deschwanden (1991, Horw, cadre A).

Cadre A: Killian Peier (1995, Vallée de Joux, Cadre B).

Cadre B: Luca Egloff (1995, Grabserberg, Cadre C), Marco Grigoli (1991, Alpina St-Moritz, A), Pascal Kälin (1993, Einsiedeln, A), Gabriel Karlen (1994, Gstaad, C), Andreas Schuler (1995, Einsiedeln, C).

Cadre C: Tobias Birchler (1997, Einsiedeln, C).

 

Photo : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.