Simon Desthieux : « Je suis content de ma préparation estivale »

Simon Desthieux est sélectionné l’IBU Cup des 26 et 27 novembre en Suède.  L’hiver précédent, le jeune homme, 21 ans le 3 décembre prochain, a été sacré champion du monde junior de l’individuel à Nove Mesto. Celui qui prépare un BTS de gestion forestière en trois ans skie désormais avec les meilleurs Français. Entretien.

Simon-Desthieux-2.png

Vous êtes sélectionné pour l’IBU Cup. Pour vous, est-ce déjà une étape de franchie ?

L’ibu cup est le circuit dans lequel je souhaite évoluer cet hiver ; la saison dernière, j’ai déjà participé à beaucoup d’Ibu cup, j’ai beaucoup appris de ces courses. Si je réussis sur ce circuit, cela me permettra d’aller en coupe du monde.

Dans quel état d’esprit êtes-vous avant l’hiver ?

Je suis content de ma préparation estivale. Jusqu’ici, tout s’est bien passé, je n’ai pas été blessé et j’ai bien assimilé tout ce que nous avons fait jusque là. J’ai donc hâte d’être à Idre, pour la première Ibu cup, pour que la saison commence.

Finalement, être champion du monde junior en titre aide-t-il à se préparer pour une nouvelle saison ?

C’est vrai que cela m’a aidé à reprendre l’entraînement début mai dans de bonnes conditions et avec beaucoup de motivation. Mais désormais il faut se concentrer sur la saison qui arrive.

Vous voilà tout de même aux côtés des meilleurs biathlètes : les frères Fourcade, Vincent Jay… Qu’avez-vous déjà appris d’eux ?

J’ai beaucoup appris d’eux principalement en tir, en confrontation ou sous la pression et aussi dans la gestion du temps par rapport à la récupération. J’ai aussi beaucoup appris de leurs expériences personnelles durant les épreuves importantes.

Que vous ont-ils dit quand vous êtes arrivé dans leur groupe ?

Ils m’ont dit : «on va t’en faire baver ! ». Non, ce n’est pas vrai. Ils ont été gentils avec moi, ils m’ont bien intégré au groupe qui est très sympa et qui sait être sérieux quand il le faut.

Aujourd’hui, quels sont vos points forts et vos points faibles ?

Mes points forts sont le tir couché et aussi les épreuves les plus longues (12,5 ou 15 km). Mes points faibles sont les sprints d’arrivée (je n’ai pas dû en gagner beaucoup dans ma vie) et aussi le tir debout. Je suis capable du meilleur comme du pire du jour au lendemain, il faut que j’arrive à gagner en régularité et en confiance en debout.

Dans votre for intérieur, quel est votre objectif ?

Mes objectifs pour cette saison seront les Ibu cup, et les championnats du monde juniors. J’espère apprendre beaucoup et emmagasiner de l’expérience durant ces courses. Si cela marche bien, pourquoi ne pas aller en coupe du monde ! A plus long terme, je souhaite participer aux JO.

Photo : Isabelle Begon


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade