Sion 2026 : feu vert de Swiss Olympic

Mardi, le Parlement du sport – l’organe suprême du sport suisse, composé des 86 fédérations membres de Swiss Olympic – a officiellement validé le projet « Sion 2026. Les Jeux au cœur de la Suisse » en tant que candidature aux Jeux olympiques et paralympiques d’hiver 2026. Les délégués des fédérations sportives ont ainsi ratifié les décisions prises par le Conseil exécutif de Swiss Olympic le 7 mars dernier.

Il a également accepté que Swiss Olympic puise dans ses réserves afin de contribuer à hauteur de 8 millions de francs aux coûts de la phase de candidature. En tout, 24 millions seront nécessaires. La Confédération et les cantons du Valais, Vaud, Fribourg, Berne et des Grison vont donc eux aussi mettre la main à la poche.

Selon le président du comité de candidature Jean-Philippe Rochat, cité dans la presse romande, l’Agenda 2020 donne la possibilité d’organiser des JO sur plusieurs sites, ce qui permet d’utiliser des infrastructures existantes. Du coup, le budget s’annonce relativement limité (1,5 milliard de francs). Sur cette somme, la CIO doit mettre à disposition 650 millions. « Nous allons maintenant continuer à travailler pour faire de cette candidature, déjà ancrée dans cinq cantons et donc multilingue, un grand projet national : le 27e canton suisse, le canton olympique ! », a lancé Hans Stöckli, vice-président du comité « Sion 2026 ».

«Donnons-nous, 78 ans après St-Moritz, la chance d’accueillir encore une fois les JO en Suisse», a enchaîné M. Rochat.

Le projet Sion 2026 peut désormais s’attaquer aux prochaines étapes. Il faudra tout d’abord passer à une planification détaillée permettant de soumettre le projet aux instances fédérales à l’automne 2017 et de démarrer ainsi le processus de validation budgétaire. Une collaboration avec un groupe de travail interdépartemental fédéral est déjà en cours. Parallèlement, les travaux de préparation de la campagne de candidature internationale peuvent également démarrer. La date du dépôt officiel de la candidature auprès du Comité Iinternational olympique (CIO) devra encore être confirmée, probablement en début d’année prochaine. La désignation sera faite durant l’été 2019. D’autres villes ont affirmé ou laissé entendre qu’elles étaient, elles aussi, intéressées : Stockholm (Suède), Innsbruck (Autriche) ou encore Calgary (Canada).

Rappelons enfin que la Suisse doit déjà accueillir, en 2020, les Jeux olympiques de la jeunesse dont plusieurs épreuves se dérouleront à Prémanon, dans le département du Jura.

 

 

Photo : Les sportifs suisses défendent la candidature helvète (Instagram Jovian Hediger)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.