Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Ski de fond dans le massif du Jura - Laurent Cheviet

Ski nordique

Site nordique : la redevance, comment ça marche ?

SITE NORDIQUE – A quoi sert la redevance que l’on paie pour skier ? Que finance-t-elle ? Pourquoi est-elle indispensables ? Réponses.

 

On entend beaucoup de choses sur la redevance. « Pourquoi payer la redevance ? On peut skier gratuitement en évitant discrètement le départ des pistes », « les sites s’en mettent plein les poches, les skieurs ne sont bons qu’à payer ! » ou encore « La redevance ne sert à rien : elle ne couvre presque rien du coût de fonctionnement d’un site nordique ».

Qu’en est-il réellement ? Déjà, qui en a l’idée ?

En fait, la « redevance ski de fond » est née en 1985, dans le cadre de la Loi Montagne. Elle est devenue, en 2006, la « redevance nordique ». Elle peut désormais s’appliquer à toutes les activités nordiques, à condition que ces dernières soient organisées. C’est la seule source de revenu des sites. Elle est l’équivalent du forfait pour le ski de descente.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Et des besoins en ressources, il y en a : damage, personnel d’accueil, sécurisation, aménagement des pistes, bâtiments, parkings…

 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

ENJ lance une campagne d’information à l’attention des usagers des pistes.

 

Le prix d’une « redevance séance » en ski de fond varie, pour les adultes, entre 6 € et 9,50 € selon les lieux.

En fait, ce n’est pas la pratique elle-même qui est rendue payante, mais tous les services associés !

Si la redevance nordique rapporte en moyenne 2,4 millions d’euros aux gestionnaires de sites nordiques du massif du Jura, leur fonctionnement représente entre 3 et 3,5 millions d’euros de dépenses chaque hiver ! Le déficit est couvert par les impôts locaux.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

On comprend dès lors mieux pourquoi la redevance est indispensable aux sites nordiques.

Bien sûr, l’une des principales dépenses est le damage ! Entretenir 100 km de pistes de ski de fond en style skating et classique nécessite près de 10 h de travail, quotidiennement. Une machine coûte plus 200 000 €, et s’amortit sur 10 ans. Une heure de damage coûte en moyenne 150 €. Faites le calcul…

Où va l’argent ?

Rien de plus simple : lorsque vous achetez un Pass, quel qu’il soit, 94,5% de l’argent reste sur le site nordique d’achat (y compris pour les Pass saison Montagnes du Jura distribué et mis en place par l’Espace Nordique Jurassien et le Pass saison National). Celui-ci va alors l’utiliser pour l’entretien, la promotion, le développement, l’accueil…

Les 5,5% restant sont collectés par l’Espace Nordique Jurassien (ENJ),pour la réalisation de son plan d’actions mutualisé : coordination, animation, promotion et développement réalisés au profit des sites nordiques et de leurs pratiquants.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Les sites nordiques des Montagnes du Jura proposent une offre avantageuse pour les familles – T. Hytte

Le milieu sportif bénéficie aussi de la redevance. Les sites nordiques ont toujours soutenu financièrement les acteurs du mouvement sportif, par l’intermédiaire de fonds issus de l’ENJ. Les initiatives comme Nordic Magazine, que vous lisez à cet instant, ont toujours été soutenues par l’ENJ, grâce à la redevance.

Trop cher pour les familles ? Depuis plusieurs années, les sites nordiques des Montagnes du Jura proposent une offre avantageuse qui leur est destinée (pour les Pass saison comme pour les séances). Les Pass sont offerts à partir de la quatrième personne (limité à 3 pass offerts) ! De plus, les gestionnaires peuvent faire le choix d’aider les habitants de leurs collectivités à l’achat des Pass saison. Cela dépend de la politique sociale décidée localement.

La vocation de la redevance est de financer tous les frais liés à l’entretien et au développement des sites nordiques. Ne pas payer sa redevance lorsqu’on fait du ski de fond mettre en danger l’avenir de la pratique du ski de fond elle-même.

 

> Plus d’informations : cliquez ICI.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

A lire aussi :

 

Photos : Laurent Cheviet/T. Hytte

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

En itinérance la semaine dernière avec leurs coéquipiers de l'équipe de France de ski de fond, Jules Lapierre et Maurice Manificat sont toujours touchés....

Ski de fond

Du lundi à samedi dernier, les six distanceurs de l'équipe de France de ski de fond étaient en itinérance dans les Alpes, entre France...

Rollerski

07:46. Les organisateurs du Martin Fourcade Nordic Festival, l’événement nordique phare de l’été, continuent de dévoiler leur plateau. Ce dimanche soir, ce sont les...

Rollerski

Hier, les Suédois Emil Persson et Lina Korsgren ont remporté le Vaajmarathon, course de rollerski disputée à Rötviken (Suède) dans le cadre du circuit...

Ski de fond

Tout l'été, les nordiques réalisent les Selfskis© de Nordic Magazine. C'est au tour de la fondeuse Eve-Ondine Duchaufour de se prêter au jeu.

Ski de fond

Le Team Decathlon Experience, en perdant le soutien financier de la chaîne de magasins de sport, devient le Team Nordic Expérience.

Ski nordique

Xavier Thévenard et Valentin Chauvin sont les nouveaux ambassadeurs de la Réserve naturelle nationale de la Haute Chaîne du Jura.

Ski de fond

Du 16 au 22 juillet, les fondeurs du Team Nordic Panthers étaient en itinérance sur la ViaRhôna. Au programme ? 500 kilomètres en ski-roues...