Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

ski de fond
Quentin Joly/Jolypics pour Nordic Magazine

Ski nordique

Sites nordiques : un hiver 2020/2021 historique

Cet hiver, les sites nordiques tricolores ont connu une saison historique. Retour, en chiffres et avec les acteurs du secteur, sur une année record.

Sites nordiques : « Ces chiffres vont devenir la norme »

Cet hiver, les sites nordiques français ont connu une saison historique. La relative abondance de la neige tombée tout au long des mois hivernaux et la fermeture des remontées mécaniques alpines n’y sont pas étrangères.

Selon Cluster Montagne, qui organisait ce mercredi un webinaire pour dresser le bilan de l’hiver des sites nordiques, les petits et grands ensembles ont connu une fréquentation record avec les moyennes des sept dernières saisons multipliées par deux.

Le bilan des cinq sites nordiques présents lors ce webinaire sont éloquents : le chiffre d’affaires (CA) de Haute-Savoie Nordic est passé d’environ 2 millions d’euros à quasiment 4 millions, le CA augmenté de 60. % (de 250 000€ en 2019/2020 à 350 000 en 2020/2021) à Chamrousse, de 20 % pour le Plateau de Retord, de 70% à La Clusaz et les fréquentations de 80% à Bessans. Sur ce domaine, le point de vente de Bonneval-sur-Arc a d’ailleurs vu ses ventes augmenter de 650 % !

ski de fond
Quentin Joly/Jolypics pour Nordic Magazine

Mais ces augmentations ne sortent pas de nulle part : « Cela ne nous surprend pas, avouait Guillaume Maurel, directeur de Haute-Savoie Nordic pour encore deux semaines. Je ne pense pas que ce soit la saison du siècle pour le nordique parce que ces chiffres suivent une tendance lourde des dernières années. Ces chiffres vont devenir la norme. »

« Je crois qu’on va pouvoir capitaliser là-dessus »Christophe Lebesgues, directeur d’exploitation du Plateau de Retord

« Pour beaucoup, cela a été une première expérience de la neige et de la montagne, expliquait de son côté Christophe Lebesgues, directeur d’exploitation du Plateau de Retord. Je crois qu’on va pouvoir capitaliser là-dessus. »

L'article continue sous la publicité
pub

C’est effectivement ici que se situe l’enjeu principal pour les sites nordiques français : après avoir profité de la fermeture des remontées mécaniques cet hiver, comment vont-ils gérer l’après ?

Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique
Quentin Joly/Jolypics pour Nordic Magazine

« Les premières préventes pour 2022 seront un enjeu important pour savoir si on parvient à garder cette clientèle », souffle Guillaume Maurel. Une très forte fréquentation qui n’a pas été sans conséquence sur le terrain au cours de l’hiver : « Cela a été un hiver générateur de stress », indiquait Laurent Vidal, directeur de la station de Bessans.

« La saison a été très difficile pour les loueurs qui se sont retrouvé à gérer des situations dingues à cause du manque de matériel, racontait Jean-Philippe Monfort, directeur de l’Office du Tourisme de La Clusaz. Avec plus de paires, on aurait vendu plus de jours de ski »

« Dès qu’on se retrouve dans un cadre naturel, les gestes barrières disparaissent quelque peu »Marius Dompnier, directeur adjoint de l’Office du Tourisme de Chamrousse

Une station haut-savoyarde, nichée dans le massif des Aravis, qui va d’ailleurs pouvoir investir grâce aux recettes tirées de cette fréquentation record : « On va changer la dameuse, offrir un vrai bâtiment pour accueillir les clients ou encore faire un travail sur les parkings, qui manquent terriblement à La Clusaz », listait Jean-Philippe Monfort.

Enfin, cet hiver 2020/2021 était placé sous le signe des gestes barrières, pas faciles à gérer selon Marius Dompnier, directeur adjoint de l’Office du Tourisme de Chamrousse : « Dès qu’on se retrouve dans un cadre naturel, les gestes barrières disparaissent quelque peu », regrattait-il.

Quentin Joly/Jolypics pour Nordic Magazine

Quoi qu’il en soit, les sites nordiques français ont connu un hiver historique et record. À Autrans-Méaudre, enfin, 88% de titres supplémentaires ont été vendus par rapport à la moyenne des saisons passées.

L'article continue sous la publicité
pub
1 Commentaire(s)

1 Commentaire(s)

  1. Druhen-Charnaux Matthieu

    22/04/2021 à 18 h 14 min

    Que cette augmentation de fréquentation ne masque pas le fait que la perte du forfait saison Pass Rhône-Alpes a été un bien mauvais coup portés aux pratiquants historiques qui aiments se déplacer sur les sites et donc sur plusieurs départements. Il est à attendre que les impacts ne seront pas visibles compte tenu de la nouvelle fréquentation.
    Alors je souhaite que lorsque les gestionnaires du ski de fond planifieront le prochain hiver, ils se souviendront que c’est une demande de certains pratiquants et qu’ils doivent donc y répondre et éviter les batailles de clocher et de rétribution qui nous pénalisent, nous pratiquants.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Sur le Bislett Stadion d'Oslo, Therese Johaug s'est battue contre elle-même pour signer un temps très proche des minima olympiques sur 10 000 mètres....

Ski nordique

17:00. Il y a deux semaines tout pile, le Norvégien Stian Hoelgaard annonçait son départ du Team Koteng, basé à Trondheim (Norvège). À l’époque,...

Rollerski

La Trollhättan Action Week, plus grand événement de ski-roues du royaume, et l'Association suédoise de ski s'associent pour développer la compétition.

Ski de fond

Connaissez-vous le frère de Johannes Hoesflot Klæbo ? Ce vendredi 7 mai, OKEY sort un nouveau titre, le premier sous le label Sony Music.

Ski de fond

Sergey Ustiugov estime que les prochains JO pourraient être ses derniers. Le Russe de 29 ans sort d'un hiver compliqué.

Ski nordique

Mats Arjes, Urs Lehmann, Sarah Lewis et Johan Eliasch brigueront le poste de président de la FIS le 4 juin prochain. Michel Vion, de...

Ski de fond

Therese Johaug de la partie aux Jeux olympiques à Tokyo cet été ? C'est en tout cas un nouvel objectif qui se profile devant...

Ski de fond

Après un mois de coupure, l'ensemble du Team Vercors Isère a reprise le chemin de l'entraînement au début du mois de mai. Le premier...