Sjusjøen : nouveau podium pour Jason Lamy Chappuis

546804_469430789765865_81119595_n.jpg

A Sjusjøen, le paysage était très blanc. De belles images d’hiver pour le 10 km du Gundersen qui a ouvert la coupe du monde de combiné nordique.

Jason Lamy Chappuis, qui a été malade pendant 48 heures il y a quelques jours à Bois d’Amont, a emmené le premier groupe, avec Ishido Watabe et le Norvégien Haavard Klemetsen.

Dans un second groupe, François Braud a effectué une très belle course. Le Chamoniard est resté dans les skis de Magnus Moan. Quand celui-ci a accéléré pour effectuer la jonction avec la tête, il ne s’est pas laissé faire ; il s’est accroché  et s’est retrouvé dans l’échappée, avec Akito Watabe. Au final, il occupe le 7e rang du classement général où l’on retrouve Gruber en troisième position, Klemetsen en quatrième et Jelenko en cinquième.

A l’approche de l’arrivée, la tête de course s’est étirée, annonçant un sprint franco-norvégien. Magnus Moan et Jason Lamy Chappuis : duel à l’entrée du stade. Finalement, nous avons assisté à une victoire norvégienne. 51e podium pour le Jurassien et 18e deuxième place.

Le groupe de Sébastien Lacroix, dans lequel figurait aussi Maxime Laheurte (18e) ne s’est pas laissé distancé. Le Bois d’Amonier a accéléré à l’approche des 7 kilomètres. 1,38 minute de retard au départ, il peut être satisfait de lui, avec sa 6e place. C’est de bon augure. « Une très bonne course avec le 3e temps. Je suis bien content de cette première journée. La suite demain sur le gros tremplin avec le Penalty Race », commente le Bois d’Amonier.

Alessandro Pittin l’a accompagné dans cette course. Ou l’inverse. 7 secondes d’avance pour l’Italien à 700 mètres de l’arrivée. Il termine un peu plus loin (12e).

Trois Français dans le top 7 : l’histoire commence bien pour les Français d’Etienne Gouy.

Le classement en cliquant ici.