Ski de fond : à Font Romeu, les Suédois sans Nilsson

ski de fond, Québec, coupe du monde, ski de fond, Stina Nilsson
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SKI DE FOND – L’équipe de ski de fond de Suède est en stage dans les Pyrénées. Stina Nilsson, blessée, n’est pas présente.

 

 

Nilsson blessée

L’équipe suédoise de ski de fond est arrivée à Font Romeu où les Norvégiens sont également attendus. Elle effectue un stage jusqu’au 14 septembre. Ce sera sans sa star Stina Nilsson. Le médecin Magnus Oskarsson indique les raisons de cette absence : « Stina a une côte fissurée à la suite d’une chute et elle n’est pas encore totalement remise. Elle s’entraîne toujours, mais n’est pas encore prête pour ce rassemblement » .

Les athlètes passeront donc trois semaines entières à une altitude de 1 850 mètres, soit la même hauteur que les compétitions olympiques de Pékin en 2022.
« Ce sera une bonne expérience pour les Jeux olympiques en Chine, d’autant que plusieurs coureurs ne se sont jamais entraînés en altitude auparavant », déclare Mattias Nilsson, entraîneur de l’équipe nationale masculine.

 

Un programme chargé

« La première semaine sera plutôt calme, puis nous augmenterons progressivement l’entraînement pour finir avec des séances plus intenses. Ainsi, les fondeurs se rendront compte de la sensation qu’il y a à se donner pleinement en altitude », explique l’entraîneur féminin, Magnus Ingesson.

En plus de Nilsson, Simon Lageson et Viktor Thorn sont restés à la maison. Le premier se remet d’un méchant rhume, le second attend d’être opéré d’une hernie.

 


Sont donc présents :

Dames :
Ebba Andersson, Maja Dahlqvist, Hanna Falk, Charlotte Kalla, Frida Karlsson, Evelina Settlin et Jonna Sundling.

Hommes :
Jens Burman, Calle Halfvarsson, Johan Häggström, Teodor Peterson, Oskar Svensson.

Ainsi que :
Anna Dyvik, Moa Molander Kristiansen, Elina Rönnlund,  Lisa Vinsa, Martin Bergström, Axel Ekström, Marcus Grate, Anton Persson, Marcus Ruus, Björn Sandström et Karl-Johan Westberg.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.