Ski de fond | Affaire Petter Northug : les dernières informations

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – Après le choc provoqué par l’annonce, réalisée par Petter Northug lui-même vendredi soir, de la nouvelle frasque de l’enfant terrible du ski de fond norvégien, la journée de samedi a été notamment marquée par les révélations de la presse scandinave, en ébullition. 

 

Ski de fond : les médias scandinaves en fusion sur la nouvelle affaire Petter Northug

Une déflagration. C’est ce qu’a provoqué le contrôle routier subi par la star norvégienne Petter Northug jeudi dernier pour excès de vitesse (168 km/h sur une route limitée à 110 km/h) suivi d’une perquisition à son domicile, où de la cocaïne a été retrouvée en petite quantité, 10 grammes selon le quotidien VG. Ces dernières 24 heures, les réactions se sont multipliées en Scandinavie. « C’est triste, vraiment triste. J’espère qu’il en tirera une véritable leçon. Ce n’est pas le Petter que j’ai appris à connaître », écrivait dès samedi matin Frida Karlsson, qui collabora avec la marque du champion, au journal SportBladet. « Mon frère est toujours le bienvenu chez moi. Reviens à la maison et prend le temps de te vider la tête », clame Tomas, son petit frère, sur Instagram.

 

Tomas Northug

Instagram Tomas Northug

 

Ces anciens coéquipiers de l’équipe nationale norvégienne, eux, n’ont d’abord pas cru à cette nouvelle, comparable à une « fake news » selon Finn Haagen Krogh : « On s’est pourtant vite rendu compte que c’était vrai. C’est juste triste. En tant que groupe, nous connaissons très bien Petter et nous le soutiendrons de toute façon. Petter sera toujours l’un d’entre nous. Nous espérons qu’il s’en sortira et qu’il se remettra sur le droit chemin. Nous soutiendrons toujours Petter quoi qu’il arrive, il doit le savoir», réagit-il pour Trønder-Avisa.

Eirik Myhr Nossum, un des anciens entraîneurs de Northug, a décidé de communiquer sur le site de la NRK : « Il n’y a qu’un mot pour décrire la situation : la tristesse. Ce n’est pas triste qu’il ait été arrêté, mais c’est triste qu’il se soit retrouvé dans une telle situation. Qu’il ait été arrêté est une bonne chose. Si vous conduisez trop vite, vous devez vous attendre à subir cela. La situation est tout simplement triste », répète-t-il encore.

 

Uno-X se désolidarise, Auckland reste à ses côtés

L’automne dernier, l’équipe cyclisme Uno-X, qui soutient notamment Johannes Hoesflot Klæbo, concluait un accord avec Petter Northug pour que les coureurs s’équipent des célèbres lunettes de l’ex-fondeur. La formation norvégienne, selon une information d’Adresseavisen, a fait le choix de rompre, avec effet immédiat, sa collaboration avec l’enfant terrible de Mosvik. Ce que confirme Jens Haugland, le boss du team, à la NRK : « Nous roulons équipés de produits issus de marques compatibles avec nos valeurs. C’est pour cette raison que nous avons fait le choix de mettre fin à l’accord », éclaire-t-il.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Från att vara min största idol till att bli min sponsor😎😎 Stolt att vara en del i Team @northug ! #northug #multisport

Une publication partagée par Frida Karlsson (@fridakarlsson) le

 

Anders Auckland, boss du Team Ragde Eiendom qui possède un accord similaire, ne veut pas lâcher Northug en pleine tempête : « Nous n’allons pas prendre nos distances avec lui maintenant. Petter a aujourd’hui besoin d’aide et de soutien. Il est évident que nous allons continuer de porter ses lunettes. »

La firme autrichienne Red Bull reste pour le moment muette tout comme la Fédération norvégienne de ski, qui possède, elle aussi, un accord avec la marque Northug.

Les Suédois Frida Karlsson ou Calle Halfvarsson, qui portent eux aussi les lunettes de l’ancienne star du circuit, ne se sont pas encore positionnés.

 

Photos : Instagram Petter Northug, Instagram Tomas Northug et Archive.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.