Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Alexiane Gauthier (FRA) - Tomi Makipää/JWSC2021

Ski de fond

Ski de fond | Alexiane Gauthier : « Mélissa Gal, c’est l’idole du groupe ! »

La fondeuse savoyarde Alexiane Gauthier, 20 ans, se confie à Nordic Magazine à la veille de lancer son hiver 2021/2022.

Alexiane Gauthier et « la marche à passer »

Après Eve-Ondine Duchaufour et Tania Kurek, c’est au tour de la Savoyarde Alexiane Gauthier, 20 ans, de se confier à Nordic Magazine avant le début de la saison, qui s’ouvrira ce samedi à Santa Caterina (Italie) par des courses FIS. Senior première année, la fondeuse de La Féclaz (Savoie) ne veut pas se mettre de pression et compte vivre cette saison en prenant les courses les unes après les autres.

Dans cet entretien, Alexiane Gauthier revient également sur sa préparation estivale, le management de ses coachs et la présence de Mélissa Gal, deux années plus âgées, dans le groupe.

  • Ce samedi, vous débutez votre saison sur les courses FIS de Santa Caterina, en Italie : comment allez-vous à la veille de ce premier rendez-vous ?

Franchement, cela va très bien ! On a fait une belle préparation depuis le mois de mai. Je pense qu’on a toutes bien progressé, j’espère que tout va bien aller sur ces premières courses de la saison. Ce sera de la préparation permettant de rentrer dans le bain avant les OPA de Goms le week-end suivant.

Alexiane Gauthier, Biathlon, Ski de fond, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, Nordic Mag
Alexiane Gauthier (FRA) – Antonin Albert
  • Ces courses devraient effectivement vous permettre de vous affûter avant les OPA Cup…

Exactement ! Cela nous fait toujours des courses en plus avant le vrai début de saison. Ces intenses vont nous permettre d’avoir la caisse pour la suite. Sur les séances entre nous, on a toutes joué le jeu, mais, là, avec les étrangères, cela va nous permettre de réellement nous jauger et de nous mettre dedans.

« On a ajouté des cordes à notre arc »Alexiane Gauthier à Nordic Magazine

  • Avez-vous travaillé sur des points en particulier pendant la préparation ?

C’était plutôt dans le global, mais je voulais aussi progresser sur les KO sprints où je ne suis généralement pas très bonne… Au cours de cette préparation, on a vraiment mis plein de choses en place qu’on ne faisait pas forcément d’habitude pour ajouter des cordes à notre arc. Cela nous a fait progresser.

Alexiane Gauthier, ski-roues, rollerski, ski de fond, championnats de France, Chamrousse, Nordic Mag, nordicmag
Alexiane Gauthier (FRA) – Photo : Jolypics
  • Tout cela grâce à ce fonctionnement à deux coachs avec Samuel Régé-Gianasso et Julien Bouchet aux manettes…

Ils ont vraiment voulu mettre plein de choses en place pour nous ! Ils étaient bien complémentaires et je pense que cela a fonctionné. Cela fait peut-être quatorze ans que je fais du ski et ils m’ont fait découvrir de nouvelles choses, notamment sur la technique.

« Descendre à Cassis en ski-roues en enchaînant les cols, cela changeait de cadre »Alexiane Gauthier à Nordic Magazine

  • Cet été, au cours de la préparation, vous n’êtes pas restées cantonnées à Prémanon : était-ce bien de bouger, notamment à Aix-les-Bains et dans les cols alpins ?

C’était vraiment super ! Au début, on était sceptiques de prendre des appartements à Prémanon pendant la préparation… Finalement, avec du recul, on se rend compte que ce n’était pas si mal ! C’était aussi vraiment bien de voir autre chose avec des stages qui variaient. Descendre à Cassis en ski-roues en enchaînant les cols, cela changeait de cadre.

  • Que vous apporte la présence de Mélissa Gal, deux ans plus âgées, dans votre groupe d’entraînement ?

Mélissa, c’est un peu l’idole du groupe [rires] ! Cela nous permet de voir comment elle fait et nous tire un peu toutes vers le haut. La différence d’âge ne se remarque pas trop dans la vie en communauté, mais plutôt dans les chronos… Cela nous motive et nous met un point de repère.

« Je ne sais pas trop comment me placer… »Alexiane Gauthier à Nordic Magazine

  • Quel bilan avez-vous fait de votre saison passée, marquée par vos premiers, et seuls, Mondiaux juniors ?

Malgré le coronavirus, j’ai bien vécu cet hiver-là ! J’étais contente de mes résultats parce que mon objectif était d’aller aux Mondiaux juniors de Vuokatti, ce que j’ai fait. Je n’y ai pas signé les résultats souhaités, mais c’était une belle expérience et une belle semaine d’aventure.

Alexiane Gauthier, ski-roues, rollerski, ski de fond, championnats de France, Uriage-les-Bains, Nordic Mag, nordicmag
Alexiane Gauthier (FRA) – Photo : Jolypics
  • La transition seniors/juniors vous fait-elle peur ?

Au début, je ne me rendais pas compte que j’arrivais chez les seniors. Ce n’est pas que cela fait peur, mais c’est juste que ne sait pas trop comment me placer…

« Toute expérience sera bonne à prendre cette saison, mais je ne veut pas me mettre de pression »Alexiane Gauthier à Nordic Magazine

  • Considérez-vous cette année comme importante pour la suite de votre carrière ?

Je pense que c’est une année où on peut prendre beaucoup d’expérience. Dire qu’elle est importante, peut-être pas, parce que nous sommes les plus petites des seniors. Entre les juniors et les seniors, c’est un autre niveau. C’est une marche à passer.

  • Que visez-vous cet hiver ?

Déjà qu’il y ait de la neige [rires], parce qu’en ce moment ce n’est pas trop le cas… Plus sérieusement, j’aimerais bien être sur le circuit OPA et aller aux Mondiaux U23 qui font sacrément envie en Norvège. Ensuite, en fonction du début de saison, j’ai en tête la coupe du monde de Prémanon, mais ce serait un plus. Toute expérience sera bonne à prendre cette saison, mais je ne veut pas me mettre de pression.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Ski de fond, Combiné nordique, Biathlon, Saut à ski, Saut spécial, Coupe du monde, Ski nordique, Nordic, Nordic Mag, Nordic Magazine, Biathlon Magazine
Evolène
biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Pour la troisième année, l'US Giron va organiser ses minis Jeux olympiques dans l'Ain.

Biathlon

La Lettone Baiba Bendika, 30 ans, participera aux Jeux olympiques de Pékin 2022 en biathlon, mais aussi en ski de fond.

Ski de fond

Ces prochains jours, un collectionneur suisse de skis de fond va passer dans l'émission « Affaire Conclue », sur France 2.

Ski nordique

Découvrez qui sont les nordiques français sélectionnés pour les Jeux olympiques de Pékin 2022.

Ski de fond

19:12. Ce mardi soir, quelques-uns des meilleurs fondeurs finlandais disputaient une manche de la coupe de Finlande à Vantaa, dans la banlieue d’Helsinki. Sur...

Ski nordique

Découvrez qui seront les athlètes suisses sélectionnés pour les Jeux olympiques de Pékin 2022, en ski nordique.

Ski de fond

Après deux années particulières, la course populaire vosgienne de ski de fond est de retour.

Ski de fond

Ce dimanche 23 janvier, les 21 km et 42 km de la Traversée du Queyras devaient avoir lieu, mais le manque d'enneigement a changé...