Ski de fond | Anouk Faivre-Picon : dernier tour de pistes

SKI DE FOND - Les trois fondeuses de l’équipe de France Anouk Faivre-Picon, Aurore Jean et Coraline Thomas-Hugue ont pris les trois premières places de la mass-start des championnats de France. Flora Dolci a brillé en U20 devant Melissa Gal et Laura Chamiot-Maitral.
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – L’ancienne skieuse de l’équipe de France Anouk Faivre-Picon va vivre son dernier hiver comme compétitrice. Maman de deux enfants, elle entend bientôt débuter une nouvelle carrière de professeure des écoles.

 

Ski de fond : Des Belles Combes à la Vasaloppet en passant par La Transju’

Anouk Faivre-Picon [en fait, Anouk Wibault depuis son mariage avec l’entraîneur de la relève tricolore, Mathias] vient de le confier à nos confrères de l’Est Républicain. « Je sais que c’est sans doute ma dernière saison… Il y a les enfants, la vie de famille, bien dormir, bien manger et après, l’entraînement », déclare la Jurassienne de 34 ans qui porte aujourd’hui les couleurs du team Decathlon Experience.

Son hiver sera ce qu’il sera, coronavirus oblige. En classique, la fondeuse espère pouvoir prendre le départ des Belles Combes, de la Toblach-Cortina, en Italie et de la mythique Vasaloppet, toutes inscrites au calendrier de la Visma Ski Classics. Une Vasaloppet particulière puisque seulement 400 coureurs prendront le départ au lieu des 15 000 habituels.

En skate, elle a coché l’Engadine en Suisse, La Transjurassienne dont elle est la dernière vainqueure féminine (en 2019)… Elle avait aussi choisi le Marathon de Bessans, mais la course populaire n’aura pas lieu.

« Tout ça dépendra bien sûr de la forme, des finances, de l’enneigement et de la situation sanitaire », ajoute Anouk Faivre-Picon, maman d’Even et de Stina.

pub

À la rentrée 2021, elle débutera une autre carrière. Elle a réussi son concours de professeure des écoles. C’est donc en classe, devant des élèves, et non plus sur des ski-roues qu’elle abordera la saison 2021/2022. Une dérogation lui permet de faire un dernier tour de piste.

 

À lire aussi :

 

Photo : Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.