Ski de fond : Ansgar Evensen n’en finit pas de chercher Klæbo

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Ce sera l’un des duels à surveiller durant l’hiver. A tout juste 20 ans, le jeune loup norvégien, Ansgar Evensen, peut-il causer des misères à son aîné de 23 ans, Johannes Hoesflot Klæbo ?

 

Ski de fond : deux jeunes loups norvégiens

À 20 ans, Ansgar Evensen a déjà fait parler de lui dans le petit monde du ski de fond. Rappelez-vous, en février dernier, il avait été sacré champion norvégien de sprint à la surprise générale. Une première pour un junior depuis qu’un certain Petter Northug avait réussi cette prouesse en 2006.

Mais si le fondeur avait alors été remarqué, ce n’est pas tant pour sa victoire que pour les deux majeurs qu’il avait levé dans la descente menant à la ligne d’arrivée. Un doigt d’honneur qui était alors mal passé.

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Ansgar Evensen – Capture NRK

 

Sans parler des propos qu’il avait ensuite tenus face aux journalistes. Quand on lui avait demandé s’il était le nouveau Klæbo, il avait répondu par la négative, estiment qu’il serait bien meilleur que le triple champion olympique.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

La star de 23 ans n’avait pas couru ce jour-là, mais elle avait suivi la compétition à la télévision.

 

Ansgar Evensen, ski de fond, Konnerud

Ansgar Evensen (NOR) – Modica/NordicFocus

 

Blink : Klæbo bat Evensen

Cet été, les deux hommes se sont affronté lors du Blink Festival. Coronavirus oblige, des duels y ont été organisés et, clin d’œil du destin, nous avons assisté à une confrontation directe entre Ansgar Evensen et Johannes Hoesflo Klæbo. Celle-ci s’est résumée à un cavalier seul de l’aîné (23 ans), plus expérimenté et… mieux entraîné.

De nouveau, Ansgar Evensen s’était montré un tantinet provocateur. Après l’arrivée, la nouvelle pépite norvégienne avait expliqué en effet à la NRK que, s’il s’était « un peu plus reposé après la saison et entraîné depuis quelques semaines », il aurait été probablement aussi bon que son adversaire. Et toc !

 

Johannes Hoesflot Klaebo, ski de fond, Konnerud

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus

 

Cette semaine, la télévision publique a réuni les deux skieurs à l’occasion du stage que suivent actuellement les Norvégiens à Lillehammer. La neige est tombée, les ski-roues ont été rangés au placard.

L’entretien a été l’occasion pour Ansgar Evensen d’entamer une sorte de mea-culpa. Il s’est rendu compte qu’avec son comportement, il s’était lui-même infligé une forte pression qu’il doit désormais gérer. « Je regrette un peu d’avoir créé des attentes aussi élevées l’année dernière », concède-t-il. Et d’ajouter : « Je n’aurais pas dû être aussi arrogant dans les interviews après la course. Je ne les ai pas encore vues, je n’ose pas les voir non plus, je suis trop gêné. »

Johannes Hoesflot Klæbo relativise. Selon lui, « il n’y a rien de mal à cela ». « Il y a différentes façons d’exprimer sa joie », ajoute-t-il.

En côtoyant ses aînés, et donc l’élite du pays, Ansgar Evensen a en outre vu qu’il avait encore du chemin à parcourir avant de les égaler. Cela ne l’empêche pas d’être ambitieux. Son objectif de la prochaine saison est clair : le sprinteur veut participer à une finale de coupe du monde… et causer des misères à Klæbo.

 

Photo : Nordic Focus et Studio2media | Marko Unger.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.