Ski de fond : bientôt une coupe du monde aux Tuffes ?

SKI DE FOND - Absente du calendrier de la coupe du monde de ski de fond après l’arrêt de La Clusaz, la France pourrait accueillir une étape, aux Tuffes, en janvier 2021.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SKI DE FOND – Absente du calendrier de la coupe du monde de ski de fond après l’arrêt de La Clusaz, la France pourrait accueillir une étape, aux Tuffes, en janvier 2021.

 

La coupe du monde de ski de fond de retour en France ?

Et la France renouait avec la coupe du monde de ski de fond ? C’est désormais envisageable après que les responsables de La Clusaz, habituel terrain de jeux des meilleurs skieurs du monde en mode biennal, aient jeté l’éponge pour l’organisation sur le site des Confins.

Le stade Jason Lamy Chappuis Les Tuffes pourrait accueillir une étape française du calendrier international du ski de fond. C’est en tout cas le projet de la FFS, du Centre national de ski nordique et moyenne montagne de Prémanon en lien avec Jura Ski Events, à l’horizon janvier 2021.

SKI DE FOND - Absente du calendrier de la coupe du monde de ski de fond après l’arrêt de La Clusaz, la France pourrait accueillir une étape, aux Tuffes, en janvier 2021.

 

« En fait, la fédération internationale de ski a proposé à la fédération française de ski d’attribuer une coupe du monde à la France. Michel Vion et Fabien Saguez étaient partants à condition que l’événement ait lieu aux Tuffes », développe Nicolas Michaud, le directeur du centre national d’entraînement à Prémanon.

 

Oui à la coupe du monde, mais…

Programmée mi-janvier 2021, une date idéale pour le rayonnement du territoire avec les vacances d’hiver, le projet de cette coupe du monde a été particulièrement bien accueilli, hier soir, par les présidents de clubs du haut-Jura, les maires, les représentants de la station des Rousses ou encore les bénévoles de Jura ski events qui ont eu la primeur de cette annonce.

Mais attention, pas question de s’engager sans quelques certitudes dans un si gros rendez-vous sportif et populaire, prévient tout de go Nicolas Michaud qui ne veut pas seulement se laisser griser par la perspective d’accueillir 7000 à 8000 personnes chaque jour sur le site.

 

Validation en septembre

« C’est un événement qui tomberait à pic un an après les Jeux olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020 mais nous devons d’abord vérifier certains points avec de confirmer notre accord à la FIS en septembre ».

Parmi ceux-ci, les finances : un budget de coupe du monde, c’est environ 700 000 euros, il conviendra donc de s’assurer du soutien des différents acteurs. Ensuite, quid de l’hébergement sur la station des Rousses et aux alentours ? « Nous devons travailler en lien avec les hôteliers et s’assurer qu’ils soient prêts à jouer le jeu et à s’adapter à l’accueil des équipes internationales et leurs exigences… »

Enfin, sur le terrain, il sera sans doute nécessaire de retoucher quelques parties de pistes pour les élargir et correspondre au cahier des charges de la FIS.

Une fois les étapes validées, restera à imaginer Johannes Klaebo, Alexander Bolshunov, Maurice Manificat, Therese Johaug et toutes les stars du circuit mondial à la bagarre sur la piste des Tuffes devant des milliers de personnes… Un rêve qui est loin d’être irréaliste aujourd’hui !

 

Photo : Nordic Magazine / CNSNMM

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.