Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Maxime Grenard, Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic
Maxime Grenard (FRA) - TNE

Ski de fond

Ski de fond | « C’est une stratégie de multiplier les profils » : après l’annonce du nouvel effectif du TNE Coste – Fromageries Marcel Petite, Maxime Grenard se confie à Nordic Magazine

Quelques jours après l’annonce de la composition du TNE Coste – Fromageries Marcel Petite version 2024/2025, Maxime Grenard est au micro de Nordic Magazine.


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine

Ski de fond : le Team Nordic Expérience élargit ses rangs

Entraîneur du Team Nordic Expérience Coste – Fromageries Marcel Petite, Maxime Grenard a récemment vu son leader Jérémy Royer s’envoler pour la Scandinavie et rejoindre les rangs du prestigieux Team Eksjöhus. Un départ qui a poussé le coach et tout son staff à rapidement se pencher sur le recrutement de nouveaux athlètes.

Vendredi, c’est dans les caves des Fromageries Marcel Petite dans le Haut-Doubs que la totalité les membres de la meilleure équipe française au classement par équipes de la dernière saison de la Ski Classics ont été annoncés. Pour Nordic Magazine, Maxime Grenard revient sur les nouvelles arrivées et effectue également un bilan de l’hiver 2023/2024 de sa formation.

  • Quel bilan tirez-vous de l’hiver 2023/2024 ?

Ce n’était pas facile de repartir dans une dynamique très positive au début avec le départ de nombreux cadres très talentueux. Mais après le premier stage, tout le monde était très motivé. Il y avait une super ambiance et on s’est lancés dans la saison. En termes de résultats, on ne peut pas comparer avec l’hiver précédent. Mais il faut être lucide sur nos capacités financières, il faut que l’on se voit comme une équipe formatrice et il faut se contenter de nos résultats et faire progresser les athlètes avant qu’ils aillent voler de leurs propres ailes. L’hiver dernier reste tout de même positif.

  • Est-il encore plus difficile de rivaliser face aux meilleures équipes scandinaves ?

La politique de la Ski Classics est axée sur les gros teams. Il faut aussi ajouter à cela la nouvelle règle concernant les non-Norvégiens ou Suédois au sein des équipes étrangères. Donc forcément, nos athlètes vont être de plus en plus sollicités. Pour l’instant, nous n’avons pas les moyens pour faire mieux. On aimerait garder nos meilleurs athlètes, mais pour l’instant, ce n’est pas possible, alors on se dirige sur une optique de centre de formation.

« Ce n’était pas une année facile »Maxime Grenard à Nordic Magazine

  • Comment avez-vous géré l’interdiction des farts fluorés ?

Ce n’était pas une année facile. L’équipe était très jeune et il a fallu aussi développer le non-fluor sur les premières courses. On a réalisé environ soixante tests dans l’hiver, on n’en avait jamais fait autant et les résultats, sur la glisse des skis, étaient très aléatoires. Quand on ne réalise pas de coup, c’est très difficile d’exister. On est quatre dans le staff, c’est bien à notre niveau, mais c’est peu par rapport aux grosses écuries.

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic
L’équipe du TNE pour la nouvelle saison de ski de fond a été présentée ce vendredi – Nordic Magazine
  • Thomas Joly en 2023, Jérémy Royer en 2024 : votre équipe a perdu ses leaders coup sur coup. Comment avez-vous recruté ?

En perdant nos gros leaders, il fallait donc retrouver un noyau très solide. Cela passait par un élargissement du groupe. C’est pour cela qu’on a pris des skateurs et des fondeurs spécieux à l’image de Sabin [Coupat]. L’idée est de créer un groupe et une émulation attirante et compétitive. Depuis le départ des anciens, il nous manque un peu de liant entre tout le monde. C’est une stratégie de multiplier les profils. Au cours de la saison, ils peuvent changer de distance en fonction de leurs résultats et s’ils sont à l’aise ou non. C’est du gagnant-gagnant.

Team Nordic Expérience, Biathlon, Julia Simon, biathlon 2023, nordic magazine, nordicmag, calendrier biathlon 2024, biathlon programme, coupe du monde biathlon 2024, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, ski nordique, biathlon magazine, Ski Classics
Le Team Nordic Expérience 2023/2024 – Team Nordic Expérience
  • Comment recrute-t-on en tant que team français ?

Ce n’est pas facile. En ce moment, tout le monde tire un peu la couverture vers soi. Dans l’idéal, il faudrait tout regrouper et essayer de s’entraider mais, malheureusement, l’argent reste toujours un problème. On ne peut pas forcément faire bouger certaines choses. Il faut se partager les athlètes. C’est aussi très dur de rivaliser face aux Scandinaves puisqu’ils offrent des salaires et des conditions matérielles incroyables. Pour l’instant, on ne rivalise pas.

Laurie Flochon Joly, Maxime Grenard, Antoine Tarantola, Léonie Harivel, Brice Milici, Merilin Jürisaar, Claire Moyse, Bastien Laurent, Jérémy Royer, Mattis Basille, Biathlon, Julia Simon, biathlon 2023, nordic magazine, nordicmag, calendrier biathlon 2024, biathlon programme, coupe du monde biathlon 2024, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, ski nordique, biathlon magazine, Ski Classics
Le TNE Coste – Fromageries Marcel Petite au quasi complet à Davos – Brice Milici
  • Et quels seraient vos atouts pour recruter ?

Je pense que nous avons tout de même une ambiance et un esprit d’équipe qui donnent l’image d’une famille. On a des anciens athlètes qui reviennent et je pense que cela ne se voit pas partout. Notre système de partenariat et de cotisation fait du team l’un des moins chers. On commence aussi à avoir une sacrée expérience. Je pense que l’on a prouvé que les athlètes pouvaient rejoindre les groupes fédéraux en passant par notre équipe.

« J’avais besoin d’avoir un interlocuteur, quelqu’un avec qui discuter et avec qui échanger »Maxime Grenard à Nordic Magazine

  • Le staff s’étoffe cette saison avec l’arrivée de Sergi Brau Villaro, quel va être son rôle ?

On voulait augmenter la taille du groupe et l’arrivée de Sergi va permettre d’avoir quelqu’un sur qui m’épauler. Tout seul, c’est usant. J’avais besoin d’avoir un interlocuteur, quelqu’un avec qui discuter et avec qui échanger. Mais son arrivée va aussi amener une nouvelle dynamique. Je suis dans le team depuis 2018, c’est bien d’avoir du sang neuf. C’est aussi dans une volonté de former quelqu’un dans ce circuit pour lui passer le flambeau le jour où j’arrêterai.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Ce lundi, les fondeurs de l'équipe de France masculine ont débuté leur deuxième stage de l'été à Prémanon (Jura). Pour Nordic Magazine, leur coach,...

Ski de fond

11:12. Championne olympique du team sprint aux Jeux de Pyeongchang (Corée du Sud) en 2018 en compagnie de Jessie Diggins, l’Américaine Kikkan Randall a révélé...

Ski de fond

À vingt-deux ans, Simon Chappaz est bien décidé à décrocher son ticket pour les Mondiaux U23 en 2025. Le fondeur de La Clusaz (Haute-Savoie)...

Ski nordique

Le ski nordique n'est jamais loin du relais olympique. Vendredi dernier, c'est Benjamin Daviet qui a porté la flamme en Côte-d'Or.

Rollerski

12:00 Étape du circuit Ski Classics Challenger, la Taivalkoski-Syöte s’est déroulé ce samedi 13 juillet en Finlande. De nombreux athlètes ont pris le départ...

Ski de fond

La ville de Framverran (Norvège) a rendu hommage à la légende du ski de fond, Petter Northug Jr, en dévoilant une statue à son...

Rollerski

Découvrez le verdict de la première journée de compétition du Dauphiné Nordique Festival. Au menu, rollerski et concours de tir.

Ski de fond

Membre du Haute-Savoie Nordic Team, Félicie Chappaz est au micro de Nordic Magazine après un stage effectué avec sa formation en Savoie.