Ski de fond : Clément Parisse vise désormais le podium

SKI DE FOND - Très en vue sur le début du Tour de ski et sur les mondiaux de ski de fond de Seefeld d'où il est rentré avec la médaille de bronze du relais, le fondeur de Megève Clément Parisse a vécu de belles émotions cet hiver. Il se projette déjà avec ambition vers la saison à venir.
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SKI DE FOND – Très en vue sur le début du Tour de ski et sur les mondiaux de ski de fond de Seefeld d’où il est rentré avec la médaille de bronze du relais, le fondeur de Megève Clément Parisse a vécu de belles émotions cet hiver. Il se projette déjà avec ambition vers la saison à venir.

 

 

  • Clément Parisse, revenons sur votre bel hiver avec en premier lieu le Tour de Ski qui avait très bien commencé avec votre 6eplace à Toblach puis vos 10e et 11e places à Oberstdorf. Que s’est-il passé sur la fin ? 

La fin du Tour a été assez difficile pour moi, en particulier la journée de ce 15 km de Val di Fiemme. Je pense que je commençais à être un peu fatigué physiquement et un petit souci technique ne m’a pas aidé ce jour là. Les deux combinés m’ont fait perdre beaucoup de temps et bien reculer au général du Tour. Après cette journée où j’ai eu une grosse déception en voyant une jolie place potentielle au général s’envoler, je pense avoir un peu lacher mentalement pour la dernière épreuve.

ski de fond, Beitostolen, skate, ski nordique, Nordic Magazine, Clément Parisse

Clément Parisse (FRA) – Nordic Focus Photo Agency

Il y a du positif avec la première partie de ce Tour de ski ainsi que du négatif. J’aurais certes aimé que le Tour se termine mieux mais il faut retenir les belles performances de ce gros rendez vous.

 

  • Le deuxième temps fort de l’hiver concernait les championnats du monde de Seefeld. Vous faites d’excellents résultats individuels, 5e sur le skiathlon, 19e sur les 50 km, et décrochez la médaille de bronze sur le relais. Quels sentiments prédominent sur ce bilan ?

Je ne peux qu’être satisfait de ces Mondiaux. Le skiathlon a été un moment et une expérience incroyable. Pouvoir boucler le classique détaché avec quatre des meilleurs skieurs mondiaux, puis rester au contact et skier pour une médaille jusqu’à un kilomètre de l’arrivée était vraiment beau.

Je voulais faire un gros coup sur ces mondiaux et n’en suis pas passé loin. il n’a pas été facile de chasser certaines émotions en fin de course pour rester focaliser sur le ski.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Clement Parisse (FRA) lors du skiathlon des mondiaux à Seefeld (AUT). © Modica/NordicFocus

S’en est suivi le relais avec une composition inédite et quelques incertitudes, qui a été un très beau défi à relever. Il s’est terminé d’une très belle manière avec beaucoup d’émotions partagées avec toute l’équipe (athlète, techniciens, coachs…)

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Adrien Backscheider, Maurice Manificat, Clement Parisse et Richard Jouve médaillés de bronze sur le relais. © Modica/NordicFocus.

 

Et enfin un beau 50 km est venu clôturer ces championnats, j’espérais un meilleur résultat mais fut tout de même satisfait.

 

Progresser pour aller chercher un podium individuel

 

  • Est-ce qu’au début de la saison vous vous attendiez à réaliser votre meilleure performance en carrière, qui plus est lors des championnats du monde ?

Je me suis entrainé l’été dernier pour progresser et donner le meilleur de moi même sur les compétitions hivernales. Il est certain que j’espérais jouer encore un peu plus devant et donc améliorer ma meilleure performance en carrière.

 

 

  • Sur l’ensemble de l’hiver, quelle est la course la plus réussie à vos yeux ?

Il m’est difficile de choisir entre le skiathlon et ma partie du relais lors des mondiaux de Seefeld. Les deux ont des points très satisfaisant.

 

  • Votre classement en coupe du monde ne cesse de s’améliorer. Quelles marches ou quels paliers visez-vous pour les prochaines saisons qui vous mèneront jusqu’aux Jeux de Pékin 2022 ?

Il me faut encore progresser pour aller chercher des podiums individuels pour les prochaines saisons.

 

  • Qu’est-ce qui vous a manqué la saison dernière et que vous allez travailler pour que les résultats soient encore meilleurs ?

Il me faut progresser en classique, sur des finish pour les courses en masse, être plus régulier… Pas mal de points à travailler en fait.

 

Photo : Nordic Focus photo agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.