Ski de fond | Cologna : « Je ne sais rien des projets de Chernousov »

Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – Le champion de ski de fond Dario Cologna a réagi la naturalisation suisse du Russe Ilia Chernousov.

 

Ski de fond : Chernousov dans le relais suisse ?

Médaillé de bronze aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 sur le 50 kilomètres, Ilia Chernousov fréquente depuis quelques années le circuit des longues distances en ski de fond. Le Russe a d’ailleurs remporté la Marcialonga en 2018 mais n’a plus couru pour l’équipe russe depuis 2016. Cet été, le Russe va changer de nationalité sportive. Il va devenir Suisse, patrie de son épouse la biathlète suisse Selina Gasparin.

 

Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

Dario Cologna (SUI) –  Thibaut/NordicFocus

 

« J’en ai entendu parler, mais pour l’instant, je n’ai pas très bien compris ce qu’Ilia veut faire, a réagi le Grison Dario Cologna dans un entretien accordé au site russe sport-express.ru. Veut-il courir en coupe du monde ? Il a toujours été très fort, mais depuis plusieurs années, il n’a disputé aucune course. Je ne sais pas s’il veut revenir ou préfère continuer à disputer des marathons, comme actuellement .»

 

À lire aussi :

 

Le quadruple champion olympique l’imagine-t-il dans le relais helvète ? « Pourquoi pas ? Mais on reste dans le théorique. Chernousov doit déjà intégrer l’équipe. Et puis, nous avons le même âge et tous les deux, nous ne rajeunissons pas », répond-il.

En fait, Dario Cologna connaît peu le Russe. « En Suisse, nous vivons et nous nous entraînons dans des lieux différents. »

 

Les objectifs de Cologna

Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

Dario Cologna (SUI) – Thibaut/NordicFocus

 

Le skieur, qui a remporté le gros globe de cristal à quatre reprises en 2009, 2011 et 2012 et celui de 2015 après le déclassement de Martin Johnsrud Sundby, a repris l’entraînement. Les championnats du monde à Obersdorf et les Jeux olympiques de Pékin figurent dans la liste de ses objectifs. « Après les JO, je terminerai probablement ma carrière », conclut le fondeur de 34 ans.

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.