Ski de fond | Coronavirus : et si la Suède imitait la Norvège

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, ski de randonnée
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Au lendemain de la décision de la Norvège se se retirer de la coupe du monde, la Suède doit décider si oui ou non elle sera présente à Davos et Dresde.

 

Ski de fond : la Suède en contact avec la Norvège

Hier, la Norvège a quitté — momentanément – la coupe du monde de ski de fond. Elle ne participera pas aux étapes de coupe du monde de Davos et Dresde. Elle n’a pas tranché pour le Tour de Ski, mais cela semble mal engagé. Elle entend ainsi protéger ses athlètes du coronavirus.

« C’est leur décision et nous la respectons pleinement », a réagi le directeur du ski de fond à la Fédération internationale de ski, Pierre Mignerey.

Pour que la compétition puisse encore avoir lieu, il doit encore y avoir sept des dix meilleurs nations encore en lice. Ce qui est le cas. Mercredi matin, aucun autre pays ne s’est retiré.

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, ski de randonnée

Andrew Musgrave (GBR), Ilia Semikov (RUS), Evgeniy Belov (RUS) – Modica/NordicFocus.

Des fondeurs craignent en effet l’effet domino, à l’exemple du Britannique Andrew Musgrave qui, sur Twitter, écrivait : Je respecte la décision norvégienne (…), mais j’espère que cela ne conduira pas au retrait d’autres équipes et à l’annulation des courses. »

Il ajoute : « Je me sentais en sécurité à Ruka et c’était bien organisé. Aucune raison pour que Davos et Dresde ne puissent pas faire de même. »

En Norvège, on a au contraire dressé une longue liste de griefs. La gestion du faux cas positif de l’entraîneur Eirik Myhr Nossum figure en bonne place. La zone mixte était trop exiguë, les espaces de départ et d’arrivée trop étroits.

Que la Norvège déclare forfait, « cela a un réel impact, c’est la plus grande nation de ski de fond en ce moment, il est donc clair que ce sera une grosse perte pour la coupe du monde », a réagi le jeune Suédois William Poromaa à l’antenne de SVT Sport.

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, ski de randonnée

Linn Svahn (SWE) – Modica/NordicFocus.

Justement, que va décider la Suède ? « Nous prendrons une décision mercredi, a déclaré Ola Stroemberg, directrice de la fédération de ski, à nos confrères d’Expressen. Elle ajoute : « Nous avons eu des contacts avec la Norvège. »

« Nous travaillons en étroite collaboration avec notre équipe médicale et discutons des risques et surtout de la manière dont nous pouvons faire tout notre possible pour minimiser la propagation des infections. L’évaluation médicale est d’une grande importance dans notre prise de décision », ajoute Daniel Faahraeus, responsable du ski de fond dans un communiqué de presse.

L’équipe nationale norvégienne manquera donc les compétitions de Davos du 12 au 13 décembre et de Dresde du 19 au 20 décembre. Elle pourrait aussi être absente du Tour de Ski. «

La première compétition de coupe du monde programmée après aura lieu à Ulricehamn du 16 au 17 janvier.

 

A lire aussi :

 

Photo : Nordic Focus

 

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.