Ski de fond | Cyril Burdet : «Les gars sont en forme»

ski nordique, ski de fond, équipe de France, sprint, hiver, coupe du monde, Cyril Burdet

SKI DE FOND – Après le podium de Lucas Chanavat sur le sprint de Saariselka, Cyril Burdet, coach de l’équipe de France de sprint, a accordé un entretien à Nordic Magazine.

Samedi, des sprints étaient disputés à Saariselka, en Finlande. L’équipe de France a participé.  Le Haut-Savoyard a terminé juste derrière le puissant Russe Alexander Bolshunov et Gleb Retivykh.

Pour Nordic Magazine, l’entraîneur des sprinteurs, Cyril Burdet, dresse un bilan à chaud.

Au-delà du podium, ce qui nous intéresse, c’est de voir où l’on en est dans notre préparation. Il n’y a aucun enjeu pour notre équipe de France, contrairement aux Russes qui ont des sélections pour la coupe du monde.

Ces courses restent des courses de préparation. Ce qui nous plaît, c’est d’abord ce qu’a réalisé Lucas [Chanavat NDLR] qui confirme même en classique. Mais, le plus intéressant, c’est que l’ensemble de l’équipe a montré de belles choses.

Nous sommes plutôt confiants, les gars sont en forme. Il reste cependant quelques réglages et points à améliorer.

Les derniers jours de stage vont être compliqués pour trouver de la bonne neige.

  • Quelles étaient les conditions de course en Finlande ? 

Aujourd’hui (samedi), les conditions étaient bien meilleures qu’hier. La température de l’air était en positif, entre 3 et 4 degrés. En revanche, le vent est glacé.

Globalement, les conditions sont stables et la neige rapide, malgré le kilomètre et demi praticable. Le reste de la piste a fondu hier. C’était donc des conditions parfaites pour le sprint du jour. Maintenant, les derniers jours de stage vont être compliqués pour trouver de la bonne neige.

  • Ce résultat est-il un bon signe sur l’état de forme de Lucas Chanavat avant l’ouverture de la coupe du monde à Ruka le 24 novembre prochain ?

C’est un bon résultat pour lui, mais, encore une fois, surtout pour l’ensemble de l’équipe. Dans le déroulé des épreuves, les gars ne sont pas loin de passer les tours. C’est bon signe pour la suite.

 La marge de progression de l’équipe est grande

Tout le monde se sent bien. Ils ont tous le sentiment que les choses sont bien faites, mais également conscients des points à améliorer. Heureusement… On est en fin de préparation, la saison est longue. La base de travail reste bonne et la marge de progression de l’équipe est grande.

L’objectif de l’équipe est toujours de gagner. Nous ne sommes pas focalisés sur Klaebo. Le niveau en coupe du monde est très élevé, et les concurrents denses. Il y a beaucoup de candidats à la gagne.

Ce week-end, on voit un Alexander Bolshunov vraiment rapide. Mais ça ne change en rien la philosophie de groupe.

  • Quel est l’objectif principal de cette saison ? Un classement coupe du monde ? Des victoires ? Les championnats du monde de Seefeld ?

C’est difficile d’y répondre. Touts ces objectifs sont intéressants. S’il n’y en avait qu’un à choisir, on choisirait les championnats du monde de Seefeld. C’est l’événement majeur de l’année. Dans tous les cas pour s’y présenter, il faudra être présent et performant sur le début de saison.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.