Ski de fond | Davos : le jardin des Français

Biathlon, ski de fond, Combiné nordique, Saut à ski, Restez chez vous, confinement, Covid-19, Coronavirus, Nordic Story

SKI DE FOND – Samedi et dimanche, la coupe du monde de ski de fond fait escale à Davos en Suisse. La station des Grisons a réussi à plusieurs reprises aux Français.

 

 

L’entraîneur de l’équipe de France de ski de fond, François Faivre, le dit clairement : « Le premier gros objectif de la saison sera (…) Davos ». Les bleus aiment la station des Grisons. Ils y enregistrent régulièrement de bons résultats. « Est-ce le lieu qui nous convient tout spécialement ou nous qui, inconsciemment, cochons ce rendez-vous plus spécialement qu’un autre ? Toujours est-il que d’année en année, nos résultats sont excellents ici », notait le coach au terme de l’édition précédente.

 

Les réussites de Manificat

Prenons le cas de Maurice Manificat. Le parcours de la Flüela lui a souvent réussi. En 2013, le Haut-Savoyard remportait le 30 km skate. Il récidivait en 2017 avec un 15 km.

En 2011, 2015 et en 2018, il occupait la deuxième place, respectivement derrière Petter Northug Jr (30 km),  et le Norvégien Martin Johnsrud Sundby (30 km) et le Russe Evgeniy Belov (15 km). Pour cette dernière course, on se rappelle que le skieur d’Agy avait connu des ennuis de santé, ce qui l’avait éloigné du circuit international. Il avait été absent de la tournée scandinave.

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

Maurice Manificat © Modica/NordicFocus.

A ce palmarès, ajoutons une troisième position en 2009, derrière le Finlandais Matti Heikkinen et le Suédois Marcus Hellner.

En résumé, en dix ans, le chef de file de l’équipe de France est monté à six reprises sur le podium. « Je me sens très à l’aise dans cet endroit », confirme-t-il.

 

Des Français aux avant-postes

L’an dernier, son coéquipier Jean-Marc Gaillard avait signé un top 10. Une sixième place qui n’avait rien d’une exception. Le doyen des tricolores a déjà occupé le 5e rang en 2014 et 2015. En 2007, il avait terminé troisième, mais c’était au terme d’un relais.

A noter que Jean-Marc Gaillard n’a pas encore couru en coupe du monde cet hiver.

Du côté des sprinteurs, c’est Baptiste Gros qui a brillé dans les Alpes suisses. Il y a un an, après sa 7e place en 2017, il arrachait le bronze derrière les deux spécialistes que sont le Norvégien Johannes Hoesflot Klæbo et l’Italien Federico Pellegrino.

Baptiste Gros – Nordic Focus

Pour sa part, Lucas Chanavat a souvent brillé lors des qualifications : 1er en 2016, 2e en 2017 et 2018. Mais il n’a jamais mieux fait qu’une quatrième place. C’était l’an dernier. Ce qui est déjà une belle performance.

C’est en 2017 que Richard Jouve a réalisé son meilleur classement : 5e.  Après ce qu’il a montré depuis quelques semaines, le camp gaulois ne peut qu’espérer mieux.

Renaud Jay, qui retrouve l’élite après la première étape de l’OPA Cup, est, enfin, un autre habitué des top 10 sur la neige de Davos. Une piste que les fondeurs aiment, décidément, peindre en bleu-blanc-rouge.

 

Le programme

Vendredi 13 décembre 2019
18h15 Présentation des athlètes au marché de Noël

Samedi 14 décembre 2019
11h30 Prologue dames et hommes – style libre
14h00 Finale dames et hommes (à suivre en direct sur Nordic Magazine)
18h15 Présentation des athlètes au marché de Noël

Dimanche 15 décembre 2019
10h45 Départ individuel dames, style libre 10 km (à suivre en direct sur Nordic Magazine)
12h30 19e Daehlie Kids Event
14h55 Départ individuel hommes, style libre 15 km (à suivre en direct sur Nordic Magazine)

 

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.