Ski de fond : de la prison avec sursis pour Max Hauke

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – DOPAGE – Max Hauke a été condamné à cinq mois de prison avec sursis par le tribunal d’Innsbruck. Compte rendu d’audience.

 

Mercredi, à Innsbruck, le fondeur autrichien Max Hauke a été condamné à cinq mois de prison avec sursis et 480 euros d’amende pour « fraude sportive grave ».

Il a reconnu avoir eu recours au dopage sanguin d’avril 2016 à février 2019. « Cette décision, je l’ai prise seule, c’était mon idée », a-t-il déclaré.

Lors des championnats du monde de ski nordique à Seefeld, il avait été arrêté alors qu’il s’autotransfusait une poche de 100 ml de sang. Une vidéo avait filmé l’interpellation. Elle avait été rendue illégalement publique. Le défenseur du jeune homme âgé de 27 ans, Andreas Mauhart, l’a qualifiée de l’ un des plus importants scandales juridiques de ces dernières années.

 

10 000 euros par an pour se doper

Devant le tribunal,  Max Hauke a par contre nié avoir violé les lois autrichiennes sur la fraude sportive. Par conséquent, il aurait injustement gagné de l’argent  (plus de 50 000 euros). Son avocat a indiqué que la majeure partie de cette somme provenait d’accords ne dépendant pas de ses résultats sportifs.

A travers l’opération Aderlass, les enquêteurs ciblaient le Dr Mark Schmidt, qui avait aidé des sportifs à se doper. 21 athlètes de huit pays et cinq sports différents sont impliqués. Il a été lui aussi arrêté le 27 février à son cabinet d’Erfurt (Allemagne).

Max Hauke ​​a déclaré que c’est le skieur Johannes Dürr qui lui avait donné le numéro du médecin allemand. Il a encore révélé qu’il avait déboursé 10 000 euros par an pour bénéficier de son terrible programme de dopage. L’argent était remis en espèces. Son nom de code sur les poches de sang était “Moritz”, a précisé Hauke.

Si les juges se sont montrés plutôt cléments, c’est que Max Hauke, non seulement s’est repenti, mais que les conséquences de son acte sont dévastatrices pour lui. « La vidéo est toujours disponible sur Internet  », a déclaré le juge.

« Je savais que j’avais du talent mais j’ai cru que ce qui me manquait pour être tout en haut était le dopage », a expliqué l’ancien skieur de fond.

 

Photo : Nordic Focus

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.