Ski de fond | Delphine Claudel : « J’ai vraiment pris mon pied »

Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – La Bressaude Delphine Claudel, 24 ans aujourd’hui, vient d’achever son exercice le plus réussi en coupe du monde de ski de fond. Forte de cinq tops 15, elle vise maintenant plus haut et répond à toutes les questions de Nordic Magazine

 

Alors qu’elle a « de l’énergie à revendre » à cause de la fin de saison précipitée par la pandémie de coronavirus, Delphine Claudel a accepté de répondre aux questions de Nordic Magazine sur son hiver 2019/2020. Ses performances, sa marge de progression, ses coéquipières ou le Ski Tour, elle n’esquive aucun sujet.

 

  • Êtes-vous satisfaite de votre hiver ?

Je suis très contente de ma saison. L’année dernière, j’avais fait six tops 30 en coupe du monde. Cet hiver, j’avais à cœur d’aller chercher les tops 20. J’ai réussi à faire cinq tops 15 avec des courses où j’ai vraiment pris mon pied à skis avec des filles qui ont quand même un beau palmarès dans le ski de fond comme Charlotte Kalla. Je suis satisfaite des sensations que j’ai ressentie et du plaisir que j’ai pris à courir en coupe du monde cette année. C’est positif et encourageant. Je me suis vraiment régalée avec toute l’équipe. C’était cool.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

ski de fond, Falun, Delphine Claudel

Delphine Claudel (FRA) – Modica/NordicFocus

 

  • Vous êtes régulièrement entrée dans le top 15 cette saison : c’était un objectif ou des performances que vous ne pensiez pas pouvoir atteindre dès cette saison ? 

C’était un objectif ! L’année dernière, mon meilleur résultat était une seizième place. Finalement, le top 15 n’était pas très loin et c’est ce que je visais. J’ai fais mes premiers tops 15 : le but était de toujours faire mieux. Je voulais vraiment essayer de choper le top 10 en fin de saison, j’avais tout préparer pour être au maximum à Canmore pour la dernière étape de coupe du monde et la mass start skate. Malheureusement, on n’a pas pu s’exprimer. Je ne suis pas déçue parce que j’ai fais une belle saison dont je retire beaucoup de positif. C’est motivant pour la suite. Il y a des trucs à aller chercher petit à petit.

 

« Il faut un peu de patience dans ce sport »

 

  • Vous terminez à la 26e place du classement général de la distance : que vous manque-t-il pour accrocher le top 20 ?

Il faut déjà faire une coupe du monde hyper complète en participant à toutes les étapes. L’expérience est également importante et il m’en faut encore. Saison après saison, j’augmente mon niveau. Je ne suis pas quelque’un qui va faire un coup d’éclat. J’ai besoin de prendre de la confiance, d’avancer doucement. Plus les années vont passer, plus je vais avoir de l’expérience et de l’endurance. Ça va le faire un jour. Il faut un peu de patience dans ce sport.

 

une, ski de fond, coralie Bentz, Delphine Claudel, coupe du monde

Delphine Claudel (FRA), Coralie Bentz (FRA) – Nordic Magazine

 

  • Pendant la saison, Laura Chamiot-Maitral et Coralie Bentz, qui a marqué ses premiers points en coupe du monde, sont venues renforcer l’équipe de France féminine de ski de fond

En début d’hiver, j’étais effectivement beaucoup avec Laura Chamiot-Maitral qui a dû arrêter son hiver assez tôt. Ensuite, c’est Coralie Bentz, qui a augmenté son niveau pendant la saison, qui m’a accompagné. Marquer ses premiers points, c’était une grande surprise pour elle. Personnellement, je savais que c’était possible. Tu sens que ça change tout mentalement pour elle qui se dit maintenant ”c’est possible”. C’est sûr que c’était vraiment bien, hyper plaisant. J’espère qu’elle retiendra ça pour être encore plus motivée l’année prochaine et qu’on puisse faire des perf’ ensemble.

 

« J’ai tellement d’énergie à revendre… »

 

  • Vous qui avez participé au premier Ski Tour, qu’en avez-vous pensé ? 

Faire un Tour comme celui-ci lors d’une année sans JO ou Mondiaux est vraiment une bonne chose. Il faut être présent tous les jours pour rester dans le coup au général. C’était vraiment top surtout qu’entre le Tour de Ski et le Ski Tour les formats sont complètement différents. Là on a testé un sprint en bosse [à Åre] et une longue distance en coupe du monde [à Meråker]. C’était hyper sympa.

 

ski de fond, Tour de Ski, Lenzerheide, équipe de France

Kerttu Niskanen (FIN), Tiril Udnes Weng (NOR), Rosie Brennan (USA), Delphine Claudel (FRA) – Modica/NordicFocus

 

  • Que faîtes-vous pendant le confinement ?

Depuis le confinement total, c’est un petit peu compliqué. On respecte comme tout le monde et on essaye de montrer l’exemple. On ne fait pas grand chose. Je vais commencer mes cours à distance à la maison. Mais j’ai tellement d’énergie que c’est assez frustrant de terminer comme ça. On imaginait qu’on allaient partir au Canada, on s’était tous repréparés pour cela. J’ai un petit peu trop d’énergie à revendre et je n’ai pas l’impression d’avoir terminé ma saison. C’est un peu étrange. Je continue à faire un peu de sport mais c’est surtout pour le plaisir.

 

Photos : Nordic Focus, Nordic Magazine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.