Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Que puis-je faire pour vous ?

Ski de fond, ski nordique, Haute-Savoie Nordic Team, Hugo Lapalus, Haute-Savoie, La Clusaz

Ski de fond | Des changements au Haute-Savoie Nordic Team

SKI DE FOND – C’est un team renouvelé qui, demain, va prendre la direction du Nord de l’Europe. Présentation des recrues du Haute-Savoie Nordic Team.

 

C’est une nouvelle page que le team de ski de fond Haut-Savoie Nordic Team va écrire cet hiver. Au printemps, les départs ont été nombreux… et emblématiques au sein de HSNT qui a en effet vu partir ses deux champions du circuit des longues distances, Aurélie Dabudyk et Ivan Perrillat-Boiteux. Mickaël Philipot, Lina Bovagne, Léa Damiani et Sturla Lie ont, eux aussi, raccroché les skis. «  Comme souvent après une saison olympique, les changements sont nombreux », note simplement l’équipe.

 

Arnaud du Pasquier

Ski de fond, ski nordique, hiver, Haute-Savoie Nordic Team

Photo Facebook

De nouveaux athlètes ont été recrutés.A commencer par le Suisse Arnaud du Pasquier.

Débarqué dans le ski de fond tardivement puisqu’il pratiquait auparavant le ski alpin, il a rapidement fait ses preuves et même eu l’opportunité d’entrer dans l’équipe nationale Suisse lors de la saison 2012/2013. Mais c’est finalement de l’autre côté de l’Atlantique qu’il continuera la compétition en rejoignant l’Université américaine de Boulder, où il a pu associer compétition et études pendant quatre ans avec l’obtention d’un Bachelor Maths/Physiques.
Il a notamment remporté avec son équipe le prestigieux Championnat Universitaire NCAA en 2013 et même participé à la coupe du monde de Davos en décembre 2014 lors d’un bref retour en Europe.
À la suite de cette expérience, celui qui sait parler l’Allemand, le Français, le Norvégien et l’Anglais, a décidé de se consacrer pleinement au ski de fond de haut niveau pendant ces deux dernières années en rejoignant un club norvégien avant de revenir chez lui à Lausanne pour cette nouvelle saison et intégrer Haute-Savoie Nordic Team pour espérer remonter en coupe du monde et découvrir le circuit longues distances, tout en reprenant les études avec un Master en Finance.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Antoine Tarantola

Ski de fond, ski nordique, hiver, Haute-Savoie Nordic Team

Autre recrue, Antoine Tarantola. Licencié au ski club d’Argentière, le frère cadet de Damien (membre du team et de l’équipe de France distance) a notamment été le n°1 français en U16 avant de monter sur de nombreux podiums durant ses quatre années au sein de la catégorie U18 et U20, avec une 3e place sur le 10 km classique des Championnats de France 2018.
Très costaud musculairement, ce passionné de moto et de vélo va effecter sa première année senior au sein de HSNT après quatre ans au sein du comité Mont-Blanc, dans le but de se former sur le circuit national et d’accrocher des sélections en coupe continentale et mondiaux U23.
Titulaire d’un Bac pro en menuiserie agenceur, il suit actuellement une formation en tant qu’assistant dessinateur d’architecte.

 

Jean Grasset

SKI DE FOND - Hugo Lapalus a fait le show lors de la mass-start classique U20 des championnats de France à Prémanon.  Le Cluse a devancé Jules Chappaz et Emilien Louvrier.

Après quatre années au sein du comité de ski du Lyonnais pays de l’Ain et de nombreux top 10 en coupe de France junior (avec une 5ème place sur le 10km classique des Championnats de France 2018), Jean Grasset a décidé, pour sa première année chez les seniors, de courir sous les couleurs du Haute-Savoie Nordic Team.
Actuellement en école d’ingénieur au sein de l’INSA de Lyon, l’aîné d’une fratrie de trois fondeurs, originaire du Poizat, tout prêt du beau plateau du Retord dans l’Ain, va donc apporter sa fraîcheur et ses qualités en distance, pour continuer de se former sur la scène nationale et découvrir la longue distance.

Lena Quintin

ski de fond, ski nordique, hiver, Haute-Savoie Nordic Team, Haute-Savoie,

Membre de l’équipe de France junior dès son entrée dans cette catégorie, Lena Quintin s’est révélée comme un véritable espoir du ski de fond féminin, avec de nombreuses victoires sur la scène nationale, quatre podiums en coupe continentale et trois top 15 sur le sprint des championnats du monde junior 2016, 2017 et 2018.
Les espoirs portés en elle continuent leur chemin puisque la licenciée du ski club Le Grand-Bornand, polyvalente mais très performante en sprint, a intégré ce printemps l’équipe de France dames U23, avec l’objectif de briller sur les prochains mondiaux espoirs, coupes continentales en catégorie sénior, et pourquoi pas quelques coupes du monde de sprint ?
En tant que Haut-Savoyarde, elle rejoint en parallèle les rangs du team qui lui apportera son soutien sur les courses nationales de sélection, les championnats de France, et peut-être quelques courses longues distances.

Hugo Lapalus

Il y a pile une semaine, Maurice Manificat et ses compères du comité du Mont-Blanc, Julien Thovex, Brice Milici et Hugo Lapalus devenaient champions de France de relais hommes.

Enfin, Hugo Lapalus intègre l’équipe haute-savoyarde. Véritable révélation de l’hiver 2015/16 lors de sa deuxième saison dans la catégorie U18, et jusqu’alors membre du comité Mont-Blanc, il a depuis intégré l’équipe de France junior et n’a cessé de surprendre au plus haut niveau : sur la scène nationale (cinq titres de champion de France), continentale (vainqueur du classement général junior 2018) et même mondiale (Médaillé de bronze en relais aux mondiaux junior 2016 et 2017, quatre top 8 individuels en distance aux mondiaux junior 2017 et 2018).

Retenu logiquement en équipe de France Espoir pour son entrée en catégorie sénior, le membre du Ski club de La Clusaz a montré des qualités de pur distanceur épatantes et marche dans les pas des certains Adrien Backsheider, Clément Parisse et autres Jules Lapierre qui n’ont pas tardé a s’illustrer chez les séniors après des résultats similaires chez les juniors.

L'article continue sous la publicité
pub
Vendredi 17 août, pour la première fois en été, Haute-Savoie Nordic Team prend la direction du nord ! dix jours de stage qui se termineront par la mythique Alliansloppet, la plus grande course de ski-roues au monde où nous nous battrons pendant 48km de classique/poussée au milieu de 1500 participants et surtout des spécialistes de la technque et quelques scandinaves habitués de la coupe du monde. Affaire à suivre…

Cliquez pour commenter cet article

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski nordique, saut à ski, Vu de Norge, Norvège, Biathlon, Ski de fond, Combiné nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, vol à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Il était l'un des favoris du sprint des Mondiaux d'Oberstdorf. Mais la journée a été compliquée pour le Suédois Oskar Svensson.

Ski de fond

L'image de l'accrochage entre Lotta Udnes Weng avec sa sœur jumelle, Tiril, a marqué les demi-finales du sprint des championnats du monde de ski...

Ski de fond

Le Russe Sergey Ustiugovv a terminé cinquième du sprint d'Oberstdorf. Une prouesse compte tenu de ce qu'il vient de vivre depuis plusieurs mois.

Ski de fond

Johannes Hoesflot Klaebo est un géant. Le Norvégien devient, à 24 ans, le seul sprinteur à conserver son titre mondial sur deux éditions. Il...

Ski de fond

Le fondeur star de Suède, Oskar Svensson, a bien failli rater son entrée en piste à Oberstdorf.

Ski de fond

Et si, jeudi midi, la Suède décrochait le titre en sprint ? Ses fondeuses se sont en tout très bien comportées lors des qualifications.

Ski de fond

Jeudi matin, les qualifications du sprint classique ont vu Johannes Hoesflot Klaebo et Johanna Hagstroem signer les meilleurs temps. Trois Français participeront aux finales.

Ski de fond

Andrew Musgrave a bien cru qu'il avait eu le coronavirus sans le savoir. Mais le laboratoire chargé des tests à Oberstdorf a admis avoir...