Ski de fond : deux sprinteurs français alignés à Beitostolen

Ski nordique, Ski, Nordique, compétition, ski de fond

SKI DE FOND – Les sprinteurs de l’équipe de France Lucas Chanavat et Richard Jouve disputeront deux des trois courses FIS programmées ce week-end à Beitostolen.

 

Chanavat et Jouve courent en Norvège

Un dernier galop d’essai avant la coupe du monde ! Ce week-end, les sprinteurs de l’équipe de France de ski de fond Lucas Chanavat et Richard Jouve disputeront deux des trois courses FIS ce week-end à Beitostolen.

Au programme : un sprint classique ce vendredi et un 15 km classique le samedi. Dimanche, les bleus ne devraient pas prendre part à la distance skate.

« Ce sera une bonne répétition avant l’ouverture de la coupe du monde de Ruka où nos adversaires ont souvent déjà une ou deux compétitions dans les jambes, confie Richard Jouve à Nordic Magazine. Cette dernière grosse intensité en mode course devrait nous mettre dans de bonnes dispositions pour la Finlande », poursuit le fondeur de Montgenèvre en partance pour la Norvège ce mardi.

Le gratin, notamment norvégien, sera de la partie ; autant dire que la concurrence sera relevée pour les deux frenchies…

Le groupe France affûte ses armes

Quant au reste du groupe encadré par Cyril Burdet, composé de Tom Mancini, Renaud Jay et Baptiste Gros, il profite des conditions de ski en France ou en Italie (pour Renaud Jay avec Jean-Mac Gaillard à Livigno) pour peaufiner les derniers détails.

Si Mancini commencera par une course FIS avant de rejoindre la coupe d’Europe et que Jay débutera la saison internationale à Davos, Gros rejoindra ses copains de l’équipe de France de ski de fond dès lundi prochain.

« On partira lundi pour travailler sur le matériel avec l’équipe technique qu’on a déjà côtoyée à Davos, notamment les deux nouveaux Adrien Mougel et Emilien Tasset, indique l’entraîneur Cyril Burdet. On va passer une semaine sur place avant les courses. On a fait le choix de ne pas y aller trop en avance pour changer de stratégie pour la préparation finale. »

A Ruka, le patron du sprint tricolore s’attend à des incertitudes « comme c’est le cas sur chaque ouverture de saison. Les Scandinaves auront déjà deux week-end de courses dans les jambes. On a préparé Ruka comme une rentrée, avec l’idée d’élever le niveau en classique. On n’a pas d’objectif en termes de résultats mais si on s’aligne, c’est pour figurer parmi les meilleurs. Baptiste a déjà fait une demi-finale là haut donc ça me ferait plaisir de continuer cette progression et attaquer par un premier bon résultat dans une densité élevée… »

 

Le programme des courses FIS de Beitostolen

Vendredi 22 novembre

  • Sprint classique hommes et dames

Samedi 23 novembre

  • 10 km CT dames
  • 15 km CT hommes

 

Dimanche 24 novembre

  • 10 km FT dames
  • 15 km FT hommes

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.