Ski de fond | dopage : des tricheurs pas encore sanctionnés

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

SKI DE FOND | DOPAGE – Les fondeurs Poltoranin, Tammjarv et Veerpalu, impliqués dans le scandale de dopage qui a éclaté lors des Mondiaux de Seefeld, n’ont toujours pas été sanctionnés. La FIS annonce des nouvelles avant le lancement de la coupe du monde.

 

Personne n’a oublié l’affaire de dopage qui a secoué les derniers championnats du monde de ski nordique à Seefeld, en Autriche [lire à ce sujet le grand dossier que vient de publier Nordic Magazine dans son n°31].

Plusieurs athlètes avaient été arrêtés par la police, dont l’Autrichien Max Hauke surpris en pleine autotransfusion sanguine.

En cause, il y avait aussi son compatriote Dominik Baldauf. Et aussi le Kazakh Alexei Poltoranin, double médaillé aux championnats du monde qui, on s’en rappelle, le jour du coup de filet, n’avait dès lors pas pris le départ du 15 km en style classique qui avait été remporté par le Norvégien Martin Johnsrud Sundby.

 

La FIS parlera avant Ruka

Deux autres fondeurs estoniens avaient été mis en cause : Karel Tammjarv et Andreas Veerpalu. Ce dernier est le fils d’Andrus Veerpalu, double champion olympique accusé de dopage en 2013 avant que le Tribunal arbitral du sport (TAS) ne lui donne raison, car les tests antidopage n’avaient pas été pas fiables.

Selon nos confrères suédois d’Expressen, Poltoranin, Tammjarv et Veerpalu n’ont pas encore été sanctionnés, contrairement à Hauke, Baldauf et Johannes Dürr qui ont été bannis (à vie pour Dürr).  Ni leur fédération nationale, ni la Fédération internationale de ski (FIS) n’ont prononcé le moindre verdict.

Pour Sarah Fussek, directrice antidopage à la FIS, c’est tout simplement parce que l’enquête est toujours en cours. Il devrait toutefois y avoir du neuf avant le lancement de la coupe du monde. Une annonce est prévue à ce sujet.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.