Ski de fond | Dopage : le Dr Mark Schmidt a avoué

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND | DOPAGE – Hier, le Dr Mark Schmidt, soupçonné d’avoir dopé des athlètes par transfusion sanguine, a reconnu les faits devant le tribunal de Munich où il comparait depuis deux semaines.

 

Ski de fond : les suites de l’opération de police aux Mondiaux de Seefeld

Depuis le 16 septembre, le sulfureux Dr Schmidt fait face à ses juges.  Il est soupçonné d’être l’instigateur d’un vaste réseau de dopage par transfusion sanguine impliquant des cyclistes et des fondeurs. Hier, devant le tribunal de Munich, il a avoué qu’il dopait des athlètes depuis 2012.

Dans une déclaration lue par son avocat, il a souligné, entre autres, qu’il ne les avait jamais mis en danger. Il a également expliqué que sa motivation n’était pas financière. Les sommes perçues ne servaient qu’à payer les frais, a-t-il affirmé. Faire appel au service du médecin coûtait entre 5 000 et 15 000 euros, dans des cas exceptionnels jusqu’à 30 000 euros.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Au cours des deux premières semaines du procès, deux de ses complices – une infirmière et un ambulancier – avaient déjà confirmé les résultats de l’enquête de l’opération Aderlass.

 

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Max Hauke, l’un des athlètes qui a fait appel au service du Dr Schmidt – Modica/NordicFocus

 

Même le père du médecin d’Erfurt avait admis être au courant des machinations de son fils. Seul le cinquième accusé, un entrepreneur en construction, n’a pas encore fait de commentaires.

On se rappelle qu’en plein Mondiaux de Seefeld, cinq athlètes avaient été arrêtés. Les skieurs en question étaient le Kazakh Alexei Poltoranin, les Estoniens Karel Tammjärv et Andreas Veerpalu (déjà mêlé à une affaire de dopage en 2013 mais blanchi par le TAS), les Autrichiens Dominik Baldauf et Max Hauke. Personne n’a oublié la vidéo où l’on voyait ce dernier, jeune skieur de 26 ans inconnu du grand public, effectuer sur lui-même une transfusion sanguine.

Au total, 23 athlètes de huit nationalités différentes ont été identifiés, dont l’ancien biathlète italien Daniel Taschler. On peut aussi citer Johannes Dürr, membre de l’équipe nationale de ski de fond autrichienne, lanceur d’alerte après avoir aidé le Dr Schmidt à faire prospérer son commerce

En Autriche, plusieurs sportifs et un technicien ont déjà été condamnés à des peines de prison avec sursis.

 

À lire aussi :

 

Photos : Photo d’illustration Feats et Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.