Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Natalia Nepryaeva, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Natalia Nepryaeva (RUS) - Modica/NordicFocus.

Ski de fond

Ski de fond : en Norvège, la Russe Natalia Nepryaeva dit avoir eu peur pour sa sécurité

Depuis son retour en Russie, Natalia Nepryaeva a parlé à plusieurs reprises à la presse. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne mâche pas ses mots. Extraits.

Pour Natalia Nepryaeva, c’était « très dur » de devenir quitter la coupe du monde

Natalia Nepryaeva a signé une saison que beaucoup de ses adversaires lui envient. Elle a remporté le Tour de Ski, une première pour une skieuse russe, une médaille d’or olympique avec le relais, et elle est désormais certaine de décrocher le gros globe de cristal. Et ce, alors même qu’elle n’a pas participé aux épreuves en Norvège et à Falun (Suède) à cause de l’exclusion de la Russie et de la Biélorussie de la coupe du monde en réaction à l’invasion de l’Ukraine par les troupes de Vladimir Poutine.

De retour en Russie, la jeune femme de 26 ans n’est pas restée silencieuse, un peu à la manière d’Alexander Bolshunov qui a parlé à la presse de son pays à plusieurs reprises et a publié, sur Instagram, des photos où il apparaît dans la tenue des fondeurs de l’URSS de 1980, année du déclenchement de la guerre en Afghanistan.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Natalia Nepryaeva (RUS) – Modica/NordicFocus

Déjà, Natalia Nepryaeva s’est dite « contrariée » d’avoir dû plier bagages. « Je ne sais pas comment dire exactement ce que je ressens. C’est juste dur pour moi », a-t-elle commenté à chaud sur Match TV. Elle a ajouté qu’elle n’avait qu’une envie, celle de « rentrer à la maison ».

Elle se faisait notamment une joie de prendre le départ du sprint de Drammen avec Daria, sa petite sœur qui avait brillé lors des championnats du monde juniors de Lygna (Norvège). « C’est très désagréable pour elle. Ce devait être ses débuts en coupe du monde. Elle en avait tellement envie », rapporte-t-elle au média russe Sport-Express.

Ils criaient un truc du genre :
“Allez-vous en !”
Eh bien, c’était vraiment
effrayant.Natalia Nepryaeva à Sport-Express

Natalia Nepryaeva affirme ensuite que l’équipe russe de ski de fond n’était pas en sécurité en Norvège. « A cause de quelques connards du coin », précise-t-elle. Elle raconte que des individus se sont approchés de l’hôtel de Fornebu où elle logeait en proférant des « menaces ». Elle ajoute : « Ils criaient quelque chose, un truc du genre : “Allez-vous en !” Eh bien, c’était vraiment effrayant. » Elle n’ose pas imaginer ce qui aurait pu se passer à Holmenkollen où la foule est plus nombreuse et proche des compétiteurs.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

L’athlète prend soin d’indiquer que ce comportement n’était le fait que d’une très faible minorité. Elle rapporte encore qu’une semaine plus tôt, en Finlande, des voitures tournaient déjà en rond devant ses fenêtres.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique, Natalia Nepryaeva
Natalia Nepryaeva (RUS) – Thibaut/NordicFocus

« C’est triste à entendre. Les menaces, que ce soit lors d’un événement sportif ou dans d’autres contextes, sont inacceptables et nous nous les condamnons fortement », réagit le président de la fédération norvégienne de ski, Erik Roeste, dans un message adressé à la NRK.

De son côté, le secrétaire général de la Fédération international de ski (FIS), Michel Vion, reconnaît, toujours auprès de la chaîne publique, qu’il y avait bien des « problèmes de sécurité ».

Natalia Nepryaeva critique le comportement de Therese Johaug

Natalia Nepryaeva n’en veut d’ailleurs pas à la FIS, mais aux pays qui ont voulu le départ des Russes, au point que, selon elle, l’instance n’a pas eu d’autre choix que de céder.

Dans un entretien à l’agence de presse Tass, elle égratigne notamment Therese Johaug. Elle rappelle qu’à Lahti, l’ambiance était encore bonne dans le peloton. « Rien n’avait changé. Après, Theresa a donné une interview dans laquelle elle a déclaré que les Russes ne devaient plus rester. On s’est tenues côte à côte, on s’est souries et elle a lâché ça. C’était vraiment embrassant. Je ne pensais pas qu’elle aurait dit ça ».

Ils ont agi
comme des porcs.Natalia Nepryaeva à propos de la décision
du comité paralympique international
de finalement exclure les athlètes russes.

Numéro un mondiale, la fête est donc gâchée pour Natalia Nepryaeva. « Quand Natalia aura le gros globe dans les mains, alors nous serons heureux », s’en est mêlée sa mère dans Championat.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Dans les médias, la skieuse s’en est aussi pris au Comité international paralympique (IPC) qui a d’abord accepté la délégation russe sous bannière neutre avant de revenir en arrière. « Je n’ai pas peur de dire les choses. Ils ont agi comme des porcs », a-t-elle condamné lors d’une intervention sur Match TV.

Natalia Nerpyaeva, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Natalia Nepryaeva (RUS) – Modica/NordicFocus

Pour l’instant, Natalia Nepryaeva ne voit pas à quoi va ressembler la prochaine saison, « car tout change vite ». Ce qu’elle voit, c’est qu’elle devra la préparer sans stage à l’étranger, notamment sur les glaciers à l’automne. Ce qui n’affectera à rien son programme, déclare-t-elle. « Nous avons de très bonnes conditions en Russie. »

Toujours à l’agence de presse Tass, elle répète que sa motivation est au beau fixe, surtout après le Demino Ski Marathon où elle et ses coéquipiers ont été acclamés par une foule nombreuse. Enfin, elle se fiche des messages haineux dont elle a pu être la cible : « Depuis tant d’années que je suis dans le sport, j’ai déjà appris à ignorer les critiques si elles ne concernent pas des personnes de mon entourage. »


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Découvrez la liste des Slovènes sélectionnés pour la coupe du monde 2022/2023 de ski de fond.

Combiné nordique

Découvrez, au complet, l'équipe nationale allemande pour la coupe du monde de combiné nordique 2022/2023.

Saut à ski

Découvrez la liste des Allemands sélectionnés pour la coupe du monde de saut à ski 2022/2023.

Ski de fond

Découvrez la liste des Allemands qui participeront à la coupe du monde 2022/2023 de ski de fond.

Biathlon

Découvrez les athlètes allemands sélectionnés pour la prochaine coupe du monde de biathlon 2022/2023.

Saut à ski

Le vétéran polonais Kamil Stoch a pris le temps de réfléchir à son futur. Alors qu'il va très bientôt souffler ses trente-cinquièmes bougies, il...

Saut à ski

La coupe du monde de saut à ski débutera à Wisla (Pologne), les 5 et 6 novembre prochains, sur plastique. Si la préparation est...

Ski nordique

Le président du CIO, Thomas Bach, s'est exprimé ce vendredi, à l'occasion de la 139e session du CIO, de la guerre en Ukraine et...