Ski de fond | Fluor : la FIS tranche… pour 2023

Ski nordique, SKI DE FOND - La Fédération internationale de ski a finalement décidé d'interdire totalement l’utilisation de fluor en fartage à l’horizon de l’hiver 2023… tout en le limitant dès cet hiver. 
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – La Fédération internationale de ski a finalement décidé d’interdire totalement l’utilisation de fluor en fartage à l’horizon de l’hiver 2023… tout en le limitant dès cet hiver. 

 

Une interdiction progressive du fluor

Pas simple d’y voir clair dans la décision de la Fédération internationale de ski concernant l’utilisation de fluor dans les camions et cabanes de fartage des équipes sur la coupe du monde de ski de fond.

Pour se mettre en accord avec une directive de l’Union européenne liée à l’interdiction des produits fluorés aussi bien nocifs pour l’environnement que pour les hommes, la FIS a finalement opté pour une utilisation régressive ces trois prochains hivers !

Concrètement, explique la FIS dans un communiqué, « pour la saison 2020-21, une limite de fluor autorisée sera établie pour permettre aux industriels, techniciens et équipes de s’adapter à la nouvelle donne. La limite de mesure sera fixée en fonction de l’expérience acquise avec les tests d’été. À partir de la saison 2021-2022, après évaluation des résultats de la première saison, une limite encore plus basse sera fixée, l’objectif zéro devant être atteint à partir de la saison 2022-2023. »

Pour rappel, en saut à ski, il a d’ores et déjà été décidé d’interdire totalement le fluor sur les compétitions de la FIS dès ce 1er juillet

 

La Suède en pointe

Les tests évoqués seront effectués notamment par une machine développée secrètement dans une usine en Allemagne. « Des appareils de test portables ont été développés pour détecter la présence de fluor, qui seront certifiés par l’Institut Frauenhof et testés pendant les mois d’été. Par la suite, ils seront également disponibles pour l’industrie et les équipes. Sous réserve du succès des tests sur les prototypes de test, les contrôles seront mis en œuvre à partir de novembre 2020, avec des tests qui seront effectués dans les zones de départ et d’arrivée. »

Par contre, et cela pourrait créer un trouble certain chez les techniciens, rien n’est encore défini sur la teneur en fluor qui sera toléréeEn pointe dans le ski de fond du monde d’après fluor, la Suède a déjà réalisé de nombreux tests sans fluor et les résultats sont plutôt concluants.

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.