Ski de fond : Frida Karlsson ne doit pas trop en faire cet été

Frida Karlsson, Oslo, ski de fond
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – Per Nilsson, l’entraîneur personnel de la prodigue suédoise Frida Karlsson, explique que sa protégée doit se ménager en période estivale pour ne pas connaître les soucis de santé de l’année passée.

 

En 2019, la fondeuse suédoise Frida Karlsson, même pas 20 ans à l’époque, explosait aux yeux du monde à Seefeld (Autriche), où elle remportait trois médailles planétaires dont le titre en relais. Malheureusement, après des courses nationales prometteuses, elle n’a pas pu confirmer dès le lancement de l’hiver suivant, la faute à des problèmes de santé l’empêchant de prendre le départ des courses. Revenue à la compétition en février, elle a surpris son monde en battant Therese Johaug dans le final du 30 kilomètres classique d’Oslo-Holmenkollen (Norvège).

Pour ne pas connaître pareils déboires, son coach personnel, Per Nilsson, explique à Expressen que l’« équilibre et la surveillance de l’entraînement sont les maîtres mots de l’année. Aujourd’hui, Frida s’entraîne depuis quatre mois, mais il en reste cinq avant le début de la coupe du monde. Il faut toujours être attentif : ne pas trop en faire mais ne pas être passif non plus. Elle veut toujours en faire plus mais c’est mon rôle de la limiter. »

 

Frida Karlsson, Östersund, ski de fond

Frida Karlsson (SWE) – THIBAUT/NordicFocus

 

Des sorties avec son petit ami

Actuellement, Frida Karlsson, comme les autres athlètes de l’équipe nationale suédoise, s’entraîne seule à cause du coronavirus. Enfin pas tout à fait. Son petit ami William Poromaa, lui aussi membre du groupe national, effectue des sorties en sa compagnie. « Ils ne sont pas tout le temps ensemble lors des sessions mais c’est avec lui qu’elle s’est le plus entraînée cette année », révèle Nilsson.

Pour l’hiver prochain, le coach de la pépite suédoise est plutôt modeste vues les capacités de Frida Karlsson : « Elle devra être régulière dans le top 6-8 et, si toutes les pièces du puzzle se mettent en place, elle pourra gagner. Mais elle n’a pas d’objectifs de résultats et je pense que c’est sage. Je pense aussi qu’elle doit se concentrer uniquement sur elle-même pour faire une belle saison. Et elle dit qu’elle ne regarde pas tellement les autres… »

Pas sûr, en revanche, que ses concurrentes ne la surveillent pas…

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.