Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Frida Karlsson, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Frida Karlsson (SWE) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond : Frida Karlsson revient sur les raisons de son départ de l’équipe nationale

Ce lundi, la Suédoise Frida Karlsson a décidé de quitter le giron de l’équipe nationale. Elle explique ses choix et ses ambitions pour l’hiver prochain.

Ski de fond : Frida Karlsson a les Mondiaux de Planica dans le viseur

Frida Karlsson a déjà 2023 en ligne de mire. La star suédoise du ski de fond, qui a décidé de quitter l’équipe nationale tout comme Maja Dahlqvist et Linn Svahn, n’était pas présente à Falun (Suède), en cette fin de semaine, pour la Smart Energy Summer Cup.

La fondeuse de 21 ans était dans son nouvel appartement, à Östersund (Suède), pour y préparer son programme de l’été. Si les réactions concernant son départ ont plutôt été virulentes, la jeune femme affirme avec certitude qu’elle n’est pas en mauvais termes avec la fédération. « Il n’y a pas de hache de guerre. Nous empruntons différentes voies jusqu’au retour de la coupe du monde. En novembre, nous nous retrouverons pour aller chercher la même chose, qui est de monter sur les podiums. J’ai pu en discuter avec Anders [Bystroem, le sélectionneur de l’équipe nationale de ski de fond, NDLR], nous sommes d’accord sur ce point », résume Frida Karlsson à Expressen.

Frida Karlsson, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Frida Karlsson (SWE) – Thibaut/NordicFocus

La Scandinave explique à quel moment elle a eu cette idée : « La crise sanitaire m’a fait réaliser que je souhaitais poursuivre mon développement à la maison. C’est là que j’y trouve mes routines et que je construis mes séances avec les entraîneurs en place à mes côtés. Bien sûr, on peut organiser les sessions clés dans les camps nationaux, mais on n’y obtient pas les commentaires individuels espérés en termes de technique », avoue Frida Karlsson à Langd.

Elle poursuit : « Dans cette configuration, je veux créer un lien fort, et le garder le plus longtemps possible, dans et autour de mon staff. Je souhaite conduire mes entraînements clés et avoir une continuité dans la montée en puissance, afin de ne pas avoir à faire des ajustements avec les déplacements par exemple. Toute la préparation est basée sur le fait de skier tout le temps sans aucune interruption. Je suis très enthousiaste concernant cette nouvelle expérience. »

Frida Karlsson, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Frida Karlsson (SWE) – Modica/NordicFocus

Auteure d’une saison très convaincante l’hiver dernier, avec le globe des moins de 23 ans en poche, la Suédoise n’a qu’une idée en tête : devenir la nouvelle Therese Johaug du ski de fond féminin. Pour cela, la jeune Suédoise est prête à faire des sacrifices, dont celui de se séparer de l’équipe nationale pour se préparer en solitaire pour les prochaines échéances.

Si son entraîneur Per Nilsson est devenu le coach de l’équipe nationale allemande, la Suédoise va pouvoir compter sur l’apport d’Ola Ravald, dans le même temps entraîneur de Linn Svahn également. « Per et Ola seront en étroite collaboration, ils partagent la même philosophie. Alors je vais demander l’aide d’Ola, qui à son tour en discutera avec Per », admet-elle.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Frida Karlsson, Seefeld, Nordic Mag, nordicmag, Ski de fond
Frida Karlsson (SWE) – Modica/NordicFocus

Pour Frida Karlsson, les Mondiaux de Planica (Slovénie), du 22 février au 5 mars 2023, seront l’événement à ne pas manquer de l’hiver prochain : « J’ai vraiment hâte d’entamer une saison où les championnats du monde de Planica sont le grand objectif. Je vise surtout les épreuves de distance, mais je sais que si je suis à l’aise dans les sprints, je pourrais aussi jouer devant. Si je continue à travailler sur mes points forts et à développer mes qualités de sprinteuse, cela fera de moi une skieuse encore plus complète. »

Avant de s’imaginer déjà lever les bras au ciel, il lui faudra arriver en pleine forme et en confiance pour performer en Slovénie. Et cela passe par une bonne préparation estivale, qui a déjà débuté pour les Suédois depuis maintenant quelques semaines.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Christophe Perrillat, le coach du Haute-Savoie Nordic Team, revient pour Nordic Magazine sur le stage passé ces derniers jours aux Plans d'Hotonnes (Ain).

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse Anouk Faivre-Picon, devenue Wibault, de...

Biathlon

A moins de trois semaines du début de son festival, Martin Fourcade se réjouit de l'ampleur que son événement, lancé en 2019, a pris.

Ski de fond

La fondeuse slovène Hana Mazi Jamnik, 19 ans, a perdu la vie, ce jeudi, en Norvège alors qu'elle était sur les ski-roues.

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Manon Locatelli de se...

Ski nordique

Finalement, les farts fluorés seront toujours de la partie l'année prochaine sur les circuits internationaux de biathlon et de ski nordique.

Ski de fond

10:23. Dimanche, en rentrant du Blink Festival lors duquel il a notamment terminé troisième de la montée du Lysebotn, le fondeur andorran Irineu Esteve...

Ski de fond

Blessé à la cheville l'été dernier, Jules Chappaz passe, cette fois-ci, une préparation sans pépins physiques. L'occasion pour le Cluse de se construire avant...