Ski de fond | Handisport : les confidences de Benjamin Daviet

Ski de fond, paralympiques, JO, Pyeongchang, sports d'hiver, médaille
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SKI DE FOND | BIATHLON | HANDISPORT – Héros des Jeux paralympiques de Pyeongchang où il a décroché cinq médailles dont trois titres, le fondeur-biathlète du Grand-Bornand Benjamin Daviet se confie aujourd’hui à Nordic Magazine à l’aube des championnats de France Handisport.

 

  • Benjamin Daviet, on vous a quitté après des Jeux Paralympiques exceptionnels avec trois médailles en biathlon dont deux titres et deux en ski de fond dont l’or du relais. Comment s’est passée votre préparation après un bilan aussi euphorique ?

J’ai vécu une saison très riche avec des Jeux Paralympiques plus que réussis, retourner sur les skis a été très difficile. Il m’a fallu un stage avec l’équipe pour réussir à me remotiver. Mais après cette petite période tout s’est très bien passé.

 

  • Cet hiver a particulièrement bien commencé à Östersund en coupe du monde, êtes-vous satisfait de votre entame ?

Oui franchement je suis très satisfaisant, j’ai réussi à tout mettre en place pour être performant. Je suis très content car l’entraînement et la persévérance payent.

Retourner sur les skis a été très difficile après les Jeux

 

  • Ce week-end se dérouleront les championnats de France handisport à Corrençon-en-Vercors. Quels y seront vos objectifs ?

Ce sont des courses qui vont me permettre de me régler pour la suite de la saison dont les championnats du monde qui auront lieu cette année au Canada. Mais je veux tout de même glaner des titres.

Le regard sur le handisport nordique a selon moi évolué

 

  • Après l’incroyable récolte de Marie Bochet et Arthur Bauchet lors des mondiaux handisport de ski alpin, les bleus du nordique handisport ont en effet rendez-vous dans 15 jours aux mondiaux au Canada. Quelle y sera votre ambition en ski de fond comme en biathlon. ?

J’ai de grosses ambitions, tout d’abord je dois conserver mes deux titres mondiaux acquis lors de la précédente édition. Mais je veux aussi accrocher à mon palmarès des titres mondiaux en biathlon car je n’en ai pas encore.

 

  • Avec le grand chelem de Marie Bochet (5 titres mondiaux en 5 courses) et votre réussite paralympique, sentez-vous que le regard évolue sur le handisport nordique également ?

Oui le regard sur le handisport nordique a selon moi évolué. Du moins en tout cas pour ma part, il y a une médiatisation de plus en plus importante grâce aux résultats mais aussi grâce à la demande des spectateurs.

Photo : France Olympique

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.