Ski de fond : Harald Oestberg Amundsen, étoile montante en Norvège

CHRONIQUE - Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l'actualité nordique norvégienne.
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Au début de l’hiver, il a battu Klæbo lors du 15 km skate de Lillehammer. Hier, il s’est classé quatrième sur le même format à Lygna. S’il ne fait pas parti de l’équipe nationale, Harald Oestberg Amundsen pourrait retrouver très vite la coupe du monde.

 

Ski de fond : quatrième du 15 km de Lygna

Harald Oestberg Amundsen a de nouveau impressionné son monde. Samedi, il a terminé quatrième de l’individuel skate de la coupe de Norvège de Lygna remporté par Sjur Roethe. Devant lui, on retrouve trois fondeurs de la coupe du monde. De quoi satisfaire le jeune homme de 22 ans.

Même s’il ne fait pas partie de l’équipe nationale, il se verrait bien prochainement courir parmi l’élite. « Je l’espère, du moins quand j’arriverai à battre certains des coureurs de l’équipe nationale qui postuleront pour les mêmes places que moi. Je dois avoir mes chances, je pense », a-t-il déclaré à VG.

Le 5 décembre dernier, sur le même format, il s’était carrément imposé à Lillehammer. Ce jour-là, le quadruple médaillé des derniers championnats du monde U23 d’Oberwiesenthal (il a déjà quatre médailles d’or collectionnées depuis les Mondiaux de Soldier Hollow en 2017) avait battu la superstar de Trondheim de dix-sept secondes.

Le week-end prochain, Harald Oesterg Amundsen qui porte le nom d’un célèbre explorateur, espère qu’il réussira aussi ses championnats nationaux, passage obligé pour ensuite participer à la coupe du monde à Falun (Suède) à la fin du mois de janvier. La marche suivante pourrait être les Mondiaux d’Oberstdorf (Allemagne).

pub

Sjur Roethe croit aux chances de son compatriote. « Il nous a battu à plusieurs reprises », rappelle-t-il. « Harald est très jeune et prometteur », admet également Emil Iversen qui, ce samedi, a vécu une mauvaise journée. Quant à l’entraîneur de l’équipe nationale Eirik Myhr Nossum, s’il a de nouveau été impressionné par Amundsen, il ne fait aucune promesse. Après la course de samedi, il a néanmoins eu une courte conversation avec l’étoile montante du ski de fond norvégien.

 

À lire aussi :

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.